L’Amiens SC doit-il recruter pour remplacer Moussa Konaté ?


Le départ de Moussa Konaté après la fin du mercato a quelque peu suscité l’appréhension chez les suiveurs du club. Comment les dirigeants peuvent-ils laisser partir leur principal atout offensif alors que l’Amiens SC connaît une période délicate ? L’attaquant amiénois depuis trois saisons laisse donc un vide sur le front de l’attaque. Un vide qui doit être impérativement comblé ?

La suite après cette publicité

Amiens n’a plus de doublure expérimentée…

Moussa Konaté formait avec Stephen Odey un duo d’attaque prometteur. Bien que n’ayant pas marqué depuis le début de la saison, Moussa Konaté aurait encore pu rendre de beaux services à l’Amiens SC. S’il n’avait plus la même efficacité que lors de sa première saison au club, il permettait à Oswald Tanchot de bénéficier de deux avant-centre de qualité. Aujourd’hui, l’entraîneur amiénois se trouve restreint dans ses choix. S’il a décidé d’opter pour un 4-3-3, il ne peut que difficilement moduler pour un 4-4-2 en cours de match. Un problème majeur pour l’ancien adjoint de Luka Elsner puisque seul Cheick Timité ou Juan Otero peuvent également jouer à ce poste. Or, sur le papier, Moussa Konaté apportait plus de garanties que Timité ou Otero qui n’ont jamais brillé dans ce rôle. Qu’adviendra-t-il en cas de blessure, de suspension ou tout simplement de méforme de Stephen Odey ? Le recrutement d’un nouvel attaquant de pointe semble presque indispensable.

La suite après cette publicité

…mais peut faire confiance à ses jeunes pousses

Néanmoins, l’Amiens SC dispose bel et bien de solutions pour remplacer Moussa Konaté. Jack Lahne, Florian Bianchini ou encore Darell Tokpa ont tous les trois la possibilité d’intégrer l’équipe première à court terme. Lorsqu’on voit les prestations de Nathan Monzango, Iron Gomis ou encore Sanasi Sy, on se dit que la formation amiénoise a un certain talent. Pourquoi ne pas propulser Jack Lahne sur le devant de la scène, lui qui ronge son frein depuis son arrivée à l’Amiens SC ? Darell Tokpa, régulièrement appelé en équipe de France, mériterait aussi de participer au nouveau cycle amiénois. Ne serait-il pas plus bénéfique pour l’équipe de faire confiance à de jeunes joueurs désireux de tout donner plutôt que de recruter un joueur dont le niveau reste incertain ? Nous ne sommes jamais à l’abri de bonnes surprises. Malheureusement, si ces jeunes pousses ne sont pas utilisées, nous ne connaîtrons jamais leur réel potentiel.

La suite après cette publicité

Valentin ROSE

Votre avis compte !



À lire aussi :

Jordan Lefort : « J’ai été déçu de voir le coach Elsner être licencié »

Amiens SC : Amadou Ciss, une promesse à confirmer

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire