Joannin Amiens SC
Panoramic

En sursis depuis plusieurs semaines, Luka Elsner a fini par être démis de ses fonctions à l’issue du triste match nul de l’Amiens SC le week-end dernier face à Pau. Dans l’urgence, le tandem Tanchot-Poyet va assurer l’intérim à Caen samedi après-midi, tandis que l’hypothèse de l’arrivée d’un nouveau numéro 1 n’est pas réellement exclue.

Publicité

Blaquart envisagé ?

La promotion d’Oswald Tanchot ne sera-t-elle que temporaire ? Arrivé en qualité de « numéro 1 bis » durant l’intersaison, Oswald Tanchot a rapidement été vu comme le candidat désigné à la succession de Luka Elsner, dans l’optique d’un renvoi de ce dernier. Promu aux côtés de Romain Poyet, pour le moment de manière temporaire, l’ancien entraîneur du Havre sera-t-il confirmé sur la durée ? Pas si sûr puisque selon nos informations les dirigeants de l’Amiens SC réfléchissent sérieusement à l’arrivée d’un nouvel entraîneur principal.

Publicité

C’est en tout cas la réflexion que mène actuellement Bernard Joannin, désireux de reprendre la main dans ce dossier, lui qui avait fait confiance à John Williams au sujet de Luka Elsner. Parmi les profils envisagés, celui de Bernard Blaquart, entraîneur de Nîmes entre 2015 et 2020, pourrait avoir les faveurs présidentielles. A l’image d’un certain Christophe Pelissier, le Charentais a récupéré Nîmes au bord du gouffre en Ligue 2 pour en faire une des équipes les plus séduisantes de Ligue 1 lors de la saison 2018/2019. Si son aventure dans le Gard ne s’st pas terminée de manière idéale, le technicien de 63 ans a eu le mérite de laisser le Nîmes Olympique en Ligue 1.

Publicité

En conflit avec sa précédente direction, Bernard Blaquart n’en demeure pas moins un entraîneur avec un certain caractère, tranchant avec la personnalité consensuelle de Luka Elsner. Des doutes peuvent donc exister sur sa capacité à travailler avec John Williams, lui qui a parfois eu des relations houleuses avec Laurent Boissier, l’ancien responsable du recrutement à Nîmes. En attendant, le tandem Tanchot-Poyet, qui a appris après la presse le renvoi de Luka Elsner, sera aux commandes de l’équipe samedi à Caen. Pour un simple one shot ?

A lire aussi : 

L’Amiens SC a raté sa prétendue révolution !

François Rabiller : « Le départ d’Elsner ? C’est un aveu d’échec des dirigeants »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

8 Commentaires

  1. Si le licenciement d’ELSNER est le seul fusible pour que l’ASC reparte vers les sommet, je n’y croit pas!!! Il n’y a pas que ELSNER a virer… Williams est à la rue, mais a-t-il le pouvoir financier pour recruter des joueurs de niveau Ligue 2 … Je ne pense pas… J’aimerais franchement que les médias interrogent JOANNIN, beaucoup d’interrogation sur l’argent des transferts? Le plan sportif?? On nous promet « LA REVANCHE » mais avec qui??? QUELS JOUEURS???
    On a su motiver les supporters pour qu’ils reprennent leur abonnement, aolrs Monsieur JOANNIN, arrêter de nous prendre pour des « quiches » et recruter des joueurs , mais des vrais!!!

  2. Blaquart ne faisait rien à Nîmes…. ni les entrainements, ni les compo, c’est pour ca que son adjoint la remplacé definitivement…. exactement à la manière d’un duo gasset/blanc ou ce dernier n’etais qu’un visage pour les media pendant que Gasset faisait tout le travail…

Laisser un commentaire