Dans l’incapacité de mettre fin à sa mauvaise série contre Reims, la rencontre ayant été reporté en raison du brouillard, l’Amiens SC devra livrer un gros match à Monaco, samedi soir, pour réussir à sortir de la spirale négative dans laquelle le club est plongé depuis près d’un mois et ainsi s’éviter une quatrième défaite de rang.

Annonces

Un contexte toujours aussi délicat

Luka Elsner avait beau afficher une certaine décontraction en conférence de presse ce vendredi midi, la situation de l’Amiens SC est toujours aussi alarmante au moment d’aller défier Monaco. Le report du match contre Reims n’a effectivement pas suffi à faire oublier les trois dernières défaites et les onze buts encaissés sur cette même période. Et si les Amiénois demeurent en dehors de la zone rouge, malgré un match en retard sur ses poursuivants – à l’exception de Nîmes, le danger se fait de plus en plus ressentir pour une équipe qui pointe désormais au dix-septième rang. « Je ne crois pas que cette place de différence change quelque chose de fondamental, tempère Elsner. On n’est pas encore à la moitié du championnat, on n’a pas envie d’être dans la zone rouge mais être une place plus haut ou plus bas ça ne change pas grand chose. »

Annonces

Quoi qu’il en soit, l’Amiens SC doit rapidement « réagir et se mettre dans le crâne qu’il va falloir jouer le maintien« , s’exclame Régis Gurtner. « Il faut être prêt pour ça, la sonnette d’alarme est tirée. On est conscience de ce qu’il faut faire pour redresser la situation, c’est-à-dire rester soudées, regarder vers le même objectif. Il faudra du caractère et des hommes pour y parvenir. » Or, depuis quelques matches, les Amiénois semblent avoir perdu le sentiment d’unité qui faisait leur force par le passé. « En début de saison, on a réussi à faire de bons matches parce qu’on a été solidaires, appuie Serhou Guirassy. J’ai en tête le match de Marseille où quand un Marseillais recevait la balle, il y avait quatre joueurs sur lui. Ces derniers matches, on a un peu perdu ça et ça a tout de suite fait la différence. »

Annonces

Or, « ça n’a jamais fonctionné pour nous sans cet état d’esprit et ça ne peut pas fonctionner sans« , reconnaît Luka Elsner. Il faut que l’on retrouve cette base, il faut se dire qu’il est temps que notre dynamique négative et notre série de défaites s’arrêtent ici. Tout le monde doit être rassemblé autour d’un projet : sortir de cette dynamique« . Ainsi, l’Amiens SC devrait être guidé par une idée directrice à Monaco : « renforcer [son] secteur défensif » pour tenir bon contre la quatrième attaque du championnat. « C’est une machine offensive très impressionnante qui va nécessiter une attention extrême de notre part, prévient l’entraîneur amiénois. J’espère que cette opposition de qualité va amener nos joueurs à tirer le maximum d’eux-mêmes. »

Annonces

Au pied du mur, l’Amiens SC doit effectivement retrouver les vertus et le supplément d’âme qui lui ont permis d’accrocher Lyon, Lille ou bien encore Marseille en début de saison. Sans quoi, une nouvelle défaite mettrait clairement les Amiénois sous pression avant la réception de Dijon, un concurrent direct pour le maintien, samedi prochain. 

Romain PECHON

AS MONACO – AMIENS SC

17ème journée de Ligue 1

Samedi 7 décembre, 20 heures

Stade Louis-II, Monaco

Arbitre : M. Stinat

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Marc. D
Marc. D
7 mois il y a

Dire qu on a dis a mr pelissier si vous restez a Amiens il faut accrocher le top 10. On en ai loin