Avec un seul but inscrit dans le jeu depuis le début de saison et une réelle incapacité à se montrer vraiment dangereux dans ses temps forts, l’Amiens SC se cherche encore un visage offensif en ce début de saison. Désormais privé de Saman Ghoddos, autour duquel il avait commencé à construire, Luka Elsner doit plus que jamais se creuser la tête pour trouver la bonne alchimie. Décryptage.

Publicité


Un constat inquiétant

Si la défense a concentré beaucoup d’interrogations et de craintes durant la préparation estivale, c’est désormais le secteur offensif qui laisse songeur après trois journées de championnat. En accord avec la très grande majorité des observateurs, Luka Elsner reconnaît ainsi que « le secteur offensif a été très décevant » contre le Paris FC, la semaine dernière. Sans imagination, sans liant, sans tranchant, le quatuor Timité-Konaté-Otero-Akolo a livré une première période indigente, obligeant leur entraîneur à procéder à deux changements dès le retour des vestiaires.

Publicité


Dans un tel contexte, difficile d’imaginer cette même animation offensive débuter la rencontre contre Châteauroux, ce samedi. « Les opportunités données sans être saisies génèrent des réflexions différentes, confirme Lula Elsner. Il y a aussi une réflexion menée sur le terrain pour donner une capacité plus importante à avoir du liant entre les phases défensives et les quatre à cinq offensifs. Il manque une petite clé. » En principe, cette clé aurait dû être Saman Ghoddos, repositionné dans le cœur du jeu durant la préparation et désormais en instance de départ.

Publicité


Des solutions venues du banc ?

Sans son meneur de jeu, Luka Elsner doit désormais inventer une nouvelle formule et sans doute sortir de son indéboulonnable ou presque 4-2-3-1 depuis de longs mois. Et pour cause, aucun joueur ne semble avoir le profil idoine pour évoluer derrière l’attaquant et être ce joueur à même de faire le lien entre les lignes. « On s’attache à trouver un joueur relais sur le terrain, sans cette position de numéro 10, confirme l’entraîneur de l’ASC. Un joueur qui sera le maître à jouer, ou, au moins, capable de prendre le ballon sous pression pour l’amener vers le tiers offensif. C’est l’idée principale et c’est ce qu’il nous a manqué contre le PFC. On cherche des solutions. »

Publicité


Parmi toutes les solutions envisageables, celle menant à Jayson Papeau apparaît comme la plus naturelle de toutes. Très intéressant durant la préparation, le milieu de terrain offensif a débuté les deux dernières rencontres sur le banc de touche. Toutefois, son habileté technique et sa capacité à garder le ballon sous pression sont des atouts de choix si et seulement si Luka Elsner envisage réellement de le titulariser de nouveau. « Jayson tout comme Jack (Lahne) sont des joueurs irréprochables dans l’implication et le travail pour l’équipe, ce sont des joueurs prêts à être titulaires, assure leur entraîneur. Ce sont certainement des garçons sur lesquels notre concept de « comment gagner des matches » peut s’appuyer. »

Dès ce samedi à Châteauroux, dans une attaque où Moussa Konaté pourrait être le seul rescapé du dernier match ? Cette hypothèse n’est clairement pas à exclure. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que Luka Elsner a encore et toujours du pain sur la planche pour dynamiser une attaque incapable de faire mal à l’adversaire depuis le début de saison.

Romain PECHON

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Je suis là pour entraîner une équipe mise à ma disposition »

Mickaël Alphonse : « Amiens est un club cosmopolite ! »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nabla
Nabla
1 mois il y a

Un 4-4-2 avec un Lahne et Konaté en attaque, Papeau et Otero sur les ailes, un milieu Blin – Lomotey et une defense Lewis – Opoku – Mozango – Alphonse?

Avec un jason papeau sur l’aile gauche qui repique dans l’axe et redescend chercher le ballon pendant que Lewis monte beaucoup pour dédoubler et centrer vers nos 2 attaquants?