Difficilement lisible après trois journées de championnat, l’Amiens SC version Luka Elsner demeure encore énigmatique pour les polémistes de la Tribune des Sports, l’émission animée chaque lundi par Mathieu Dubrulle sur France Bleu Picardie.

Des rouges handicapants 

Avec trois points au bout de trois journées, l’Amiens SC affiche le même bilan comptable que la saison dernière à la même période. Et si la victoire de prestige contre Lille, en supériorité numérique, demeure une bonne base de travail, les Picards se sont également inclinés face à Nice et Nantes, à chaque fois en infériorité numérique et en concédant un but dans les dernières minutes. « Je crains que cela se reproduise à chaque match, affirme Lionel Herbet, du site internet de l’Amiens SC. Les arbitres ont des consignes pour sanctionner durement le moindre contact. » S’il est vrai que le carton rouge à l’encontre d’Eddy Gnahoré à Nice était pour le moins sévère, celui récolté par Bakaye Dibassy, le week-end dernier, contre Nantes, demeure incontestable. « C’est juste un effet secondaire de la VAR, justifie Romain Pechon, rédacteur en chef du 11 Amiénois. À vitesse réelle, il a toujours été difficile de juger ce genre de fautes, tellement cela va vite. Par contre, quand on regarde l’image, on voit clairement la faute et le rouge devient incontestable. »

De quoi se demander si l’Amiens SC ne manque pas un peu de maîtrise en ce début de saison. « On s’est toujours félicité de l’ADN de cette équipe, cette âme de guerriers, avec des mecs qui vont au charbon, rappelle Antoine Caux, journaliste pour le JDA. Dibassy est là depuis longtemps, il est aussi garant de cet état d’esprit. Il y va avec ses armes, on ne va pas lui reprocher. Maintenant il faut trouver le juste équilibre. » Afin qu’Amiens puisse disputer ses matches à armes égales et ainsi se donner la possibilité de confirmer la bonne impression laissée pendant la première demi-heure du match contre Lille. « Jusqu’ici, il est assez difficile de se faire un avis objectif sur cette équipe, les trois premiers matches de la saison ayant été biaisés par des cartons rouges », rappelle Romain Pechon. « De toute manière, si on ne se renforce pas, on fera une saison comme les autres et on va souffrir jusqu’au bout », conclut lucidement Fabien Reinert, qui attend encore d’être convaincu. Dès samedi à Toulouse ?

Source : France Bleu Picardie

À lire aussi : 

[J3] Amiens SC – Nantes : l’ASC méritait-il mieux ?

[J3] Amiens SC – Nantes : l’entrée gagnante de Bongani Zungu !

2 Commentaires

  1. En tant qu’ancien sapeur pompier, je leur conseillerais vivement d’effectuer un petit stage de 3 jours, et 3 nuits, au sein d’une caserne. L’esprit de groupe y est important, mais il faut savoir faire preuve de volonté, de discipline, et de détermination. Comme au foot, il faut savoir faire preuve de responsabilités individuelles au service du collectif. Ça permet également d’apprendre à gérer son stress dans les moments difficiles. Et, peu importe l’heure, peut importe le temps qu’il fait, il faut savoir répondre présent à tout moment, même, et surtout dans la douleur, on en est que plus fort. On encaisse, et on se relève. Pour les autres. Et pour soit aussi. D’ailleurs pour toutes et tous j’encourage à inscrire leurs petiots dans un centre de jeunes sapeurs pompiers. C’est une bonne école de la vie. Et le parcours sportif est trèèèèès épuisants pour le physique, comme pour le mental. A bon entendeurs. Bonne fin d’ journée à tous.

Laisser un commentaire