Amiens SC

Malgré un sursaut en première période, l’Amiens SC a concédé sa onzième défaite de la saison à Brest, samedi soir. Un nouveau revers qui n’a guère rassuré les polémistes de l’émission la Tribune des sports, diffusée chaque lundi sur France Bleu Picardie et animée par Mathieu Dubrulle. 

Des attitudes contestables

Deux points sur vingt-sept possibles, l’Amiens SC est plus que jamais dans le flou après un neuvième match sans victoire. Barragiste avec trois points de retard sur le premier non relégable, la formation entraînée par Luka Elsner a pourtant cru en ses chances face à Brest, samedi dernier. « Autant quand Amiens passe complètement à côté de son match, comme ce fut souvent le cas dernièrement, il n’a pas de regret à avoir. Là, face à Brest, les Amiénois ont eu les occasions pour ouvrir le score en première période, constate Romain Pechon, rédacteur en chef du 11 Amiénois. Mais une nouvelle fois il y a un manque de réussite et surtout un déficit d’efficacité dans les deux surfaces, auquel s’ajoute des erreurs assez grossières. C’est une défaite qui suscite encore plus d’abattement. »

Et notamment celle de Fousseni Diabaté qui offre sur un plateau le but de la victoire à Irvin Cardona, l’attaquant breton. « On n’a pas le droit de perdre un ballon aussi près de son but en tentant un tel dribble, regrette Lionel Herbet, du site internet du club. C’est dommage car Diabaté est un bon joueur qui ne mérite pas un tel sort. » « Je ne suis pas d’accord, c’est un joueur décevant et irrégulier, clame Jean-Louis Croci de France 3 Picardie. Cette erreur est à la limite de la faute professionnelle, c’est inadmissible quand on connaît la situation actuelle de l’Amiens SC. » De quoi se questionner sur le degré d’implication de certains joueurs. « C’est facile à dire, ce sont toujours des grands mots dans le football, mais cette équipe n’a toujours pas d’âme, assène Antoine Caux du JDA. Il n’y a rien qui se dégage d’elle et c’est un sérieux défaut à ce stade de la saison. »

D’autant que l’Amiens SC s’est volontairement privé de son meilleur buteur, Steven Mendoza, en instance de départ. « Un choix sidérant et une erreur » pour Antoine Caux. Une preuve supplémentaire que l’aspect sportif n’est pas la priorité de tous les acteurs au sein du club. 

Source : France Bleu Picardie

A lire aussi : 

Amiens SC : Des erreurs individuelles lourdes de conséquence

Alexis Blin (Amiens SC) : « On est en difficulté mais on n’est pas résignés »

4 Commentaires

  1. le problème c est que l’ASC fait des coups en matière de recrutement soit et c’est une manière intelligente de procédé quand on a pas de gros budget par contre les joueurs sont des mercenaires donc il faut les laisser partir quand certain club on de l intérêt pour eux au risque d un manque flagrant d’engagement.

  2. Oui il faut les laisser partir mais avant faut penser à les remplacer..pour l’instant pas le cas il ne reste que 3 jours pour le mercato et 1 recrue cest bien maigre pour pouvoir s’en sortir

Laisser un commentaire