L’Amiens SC est plus que jamais en crise

Amiens SC Troyes
Panoramic

Crise de résultats, crise de jeu, crise d’identité et même crise de communication, l’Amiens SC est au bord du gouffre au moment d’entamer le mois de décembre avec un seul point d’avance sur le barragiste, Rodez, et une marge de manœuvre réduite au strict minimum. Un sursaut est plus que jamais nécessaire. Décryptage.

Black november pour l’Amiens SC

A Troyes, l’Amiens SC a perdu plus qu’un simple match. Après la blessure à l’échauffement d’Emmanuel Lomotey, puis celle de Sanasi Sy après quinze minutes de jeu, Arnaud Lusamba a conclu la triste soirée des siens par une expulsion à l’entame du temps additionnel. Plus que trompeur, le score (ndlr : 2-1) ne reflétait alors pas la différence de niveau entre une équipe de Troyes sûr de son sujet et la somme d’individualité amiénoise qui enchaîne les matches sans afficher le moindre progrès, accumulant les prestations plus insipides les unes que les autres. Après douze journées de championnat, l’Amiens SC pointe à un triste quatorzième rang, avec douze points au compteur, et a déjà laissé envoler toute illusion de bien figurer cette saison.

Amiens SC : Une malédiction, vraiment ?

En effet, à l’exception de dix premières minutes encourageantes, au cours desquelles Alexis Blin n’a pas saisi l’opportunité d’ouvrir le score, Amiens est complètement passé à côté de son sujet et a concédé sa sixième défaite de la saison. Un nouveau revers – le troisième en quatre matches au mois de novembre – qui ne souffre d’aucune contestation possible, tant les hommes d’Oswald Tanchot ont été dominés dans tous les compartiments du jeu. « Je reconnais la supériorité de Troyes mais en même temps je constate la fragilité de notre équipe, dans cette période où on manque de résultats, affirmait le coach amiénois après la rencontre. Maintenant, ce n’est pas mon rôle d’enfoncer l’équipe. »

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Je constate la fragilité de notre équipe »

D’autant que celle-ci y arrive très bien toute seule depuis le début de saison, où le moindre grain de sable parvient à enrayer une mécanique particulièrement défaillante. Dans l’Aube, Amiens a finalement affiché (encore une fois) toutes ses limites et confirmé qu’il ne serait rien d’autre qu’un simple prétendant au maintien cette saison. Et ce ne sont sûrement pas les chiffres de ce mois de novembre qui vont démentir ce ressenti puisque l’ASC n’a pris qu’un seul point sur douze possibles, n’a marqué que trois petits buts (dont un penalty et un csc) et ne compte plus qu’une longueur d’avance sur la zone rouge. De quoi craindre le pire à l’entame d’un mois de décembre qui aura tout d’une guerre de tranchées avec les réceptions de Dunkerque, Chambly et Ajaccio et des déplacements à Rodez et Valenciennes.

Bernard Joannin : « L’Amiens SC joue le maintien en Ligue 2 »

Dans un tel contexte, la dernière sortie médiatique de Bernard Joannin – qui réclame toujours plus de positivité – a clairement du mal à passer, tout comme les résultats désastreux de son équipe depuis plus d’un an. Plus que jamais, la maison amiénoise est en feu et il devient urgent d’éteindre un incendie qui pourrait bien finir par consumer le club, si certains continuent de se voiler la face et à jouer aux pompiers pyromanes. 

Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marc
Marc
1 mois il y a

Les dirigeants doivent se reprendrent ! Ils ont fait le choix de vendre tous les bons joueurs ! Ils auraient pu faire des efforts au niveau pecunier, trouver d’autres sponsors pour alimenter la caisse. Et là nous nous en serions pas là. Avec les partants pourquoi ne pas avoir discuté salaire ? Ils se seraient rattrapés à la montée.

Albers Alain
Albers Alain
1 mois il y a

On est dans la même situation que la saison dernière les dirigeants sont dans le déni nous sommes sur de nos choix on restera en ligue 2 on l’espère de toutes nos forces mais vue les prestations des joueurs rien qu’à voir les statistiques lors du dernier match distance parcouru etc etc il n’y a vraiment pas quoi pavoiser, heureusement que l’on a un très bon gardien de but sinon que de but dans les valises

Amiens SC Gurtner

[J12] Troyes – Amiens SC : Un naufrage collectif

Sanasi Sy Amiens SC

[J13] Amiens SC – Dunkerque : Des forfaits en cascade