L’Amiens SC et la « crainte » au sujet de la Covid-19


Dernier adversaire du GF38, qui recense 19 cas positifs au sein de son effectif, l’Amiens SC est toujours dans l’attente des résultats de ses tests PCR. Le tout avec une certaine appréhension comme l’a reconnu Oswald Tanchot en conférence de presse, ce samedi. 

La suite après cette publicité

Le spectre de Grenoble

Plutôt épargné jusqu’ici par la pandémie de Covid-19 qui touche de nombreux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 depuis le début de saison, l’Amiens SC espère obtenir de bonnes nouvelles des résultats des tests PCR passés vendredi matin. « Il y a une crainte à chaque fois que l’on fait les tests Covid, avance Oswald Tanchot. On a été plutôt épargnés jusque-là, mais il n’y a pas de raison que ça ne nous touche pas à un moment ou un autre. On a la chance d’être passés plus ou moins entre les gouttes mais on a vu que nos anciens adversaires ont été touchés. »

La suite après cette publicité

A commencer par Grenoble, dernier adversaire du club picard, qui recense aujourd’hui pas moins de 19 cas (dont 13 joueurs) au sein de son effectif, nécessitant le report de son match face à Nancy, initialement prévu ce samedi. Dès lors, faut-il craindre pareille finalité pour le match qui doit opposer Sochaux à Amiens, lundi soir ? Pour le moment, aucun joueur de l’effectif d’Oswald Tanchot n’a déclaré le moindre symptôme. « Tout le monde va bien, mais ça ne veut pas dire que tout le monde sera négatif, rappelle l’entraîneur de l’ASC. On a aussi revu quelques protocoles dans le quotidien des joueurs et on a ajusté quelques petites choses par rapport à ce que l’on faisait. »

La suite après cette publicité

Une préparation perturbée

Si « quelques joueurs ne sont pas concernés parce qu’ils l’ont déjà eu et ils sont en dehors de ces protocoles« , le staff technique et médical de l’Amiens SC a néanmoins « fait des rappels sur les règles de sécurité, d’hygiène, de distanciation » et « ajusté quelques petites choses par rapport à ce qui était fait sur certains moments en commun« . « Maintenant, on ne maîtrise pas complètement ce qui se passe et ce qu’ils font en dehors, prévient Oswald Tanchot. Même quand on est ultra vigilant, on peut y passer. Ils ont un environnement familial et ils peuvent avoir des gens qui sont touchés et ça peut aller très vite. »

La suite après cette publicité

Dans un tel contexte, Oswald Tanchot a dû élargir son groupe à 20 joueurs, histoire de se prémunir de potentielles mauvaises nouvelles à la lecture des résultats des tests PCR, qui doivent parvenir au club d’ici lundi matin au plus tard. Un élément qui conditionnera quoi qu’il arrive le match face à Sochaux. Au mieux, l’Amiens SC n’aura pas pu travailler avec un « groupe restreint et concentré sur le match ». Au pire, il faudra peut-être bien se priver d’atouts majeurs pour tenter de faire tomber Sochaux, la seule équipe encore invaincue jusqu’ici.

Romain PECHON (avec A.R.)

A lire aussi : 

Jayson Papeau (Amiens SC) : « Sochaux est un gros challenge »

[J8] Sochaux – Amiens SC : Sans Akolo, peut-être avec Lusamba

Laisser un commentaire