Juan Otero Amiens SC
@Panoramic

Une semaine après avoir affiché une belle envie – à défaut d’avoir rendu une copie irréprochable – lors de sa victoire face à Nancy, l’Amiens SC est finalement retombé dans ses travers de la saison dernière au Havre (1-0), samedi soir. De quoi se questionner sur le conditionnement mental des hommes de Luka Elsner. Explications.

Publicité


Un premier avertissement

Amorphes, apathiques, atones, absents, éteints, passifs… Les qualificatifs ne manquent pas pour juger la première période livrée par les Amiénois samedi soir au Havre. « J’aurais préféré regarder un écran noir que les quarante-cinq premières minutes qu’on a livrées, assénait Luka Elsner après la rencontre. En termes de volonté, il n’y avait même pas une demi-passe. Je suis excessivement fâché par notre première mi-temps. » Et même si Amiens aurait pu regagner les vestiaires sur un score de parité sans ce but malchanceux de Nathan Monzango contre son camp, cela n’enlève rien à l’indigent premier acte livré par Alexis Blin et les siens. « C’était une mi-temps vraiment moche de notre part, même sans concéder d’occasion, confirme le capitaine de l’ASC. Il faut qu’on se dise que nos entames de match doivent être dans le camp de l’adversaire, à agresser le porteur de balle, à les étouffer. Cela n’a pas été le cas aujourd’hui. »

Publicité


Au contraire, l’Amiens SC a laissé son adversaire évoluer dans un certain confort et développer son jeu sans la moindre opposition. A l’image de trop nombreux matches la saison dernière, la formation entraînée par Luka Elsner n’a pas donné le sentiment d’être là pour se battre et décrocher un bon résultat. « J’ai l’impression que ça nous suffisait que Le Havre ne soit pas trop dangereux et que c’était déjà mission accomplie, pestait Luka Elsner en conférence de presse d’après-match. En tout cas, il n’y avait aucune envie d’attaquer.  A chaque ballon récupéré, on repartait en arrière avec l’idée de juste ne pas le perdre. J’ai trouvé ça insupportable. » Comme bon nombre de supporters qui ne comprennent qu’Amiens se contente de subir les événements, sans tenter de peser sur ceux-ci. Une approche d’autant plus regrettable que la finalité est souvent la même, à savoir une équipe qui finit par céder sur un coup du sort – tout sauf anodin et souvent en fin de période, comme puni par le destin.

Publicité


De là à y voir une faillite dans la préparation mentale des matches, il n’y a qu’un pas qui devient de plus en plus simple à franchir. Sans pression face à Nancy, parce qu’on lui promettait le pire à l’issue d’une préparation estivale particulièrement intrigante, Amiens a finalement su se relâcher et aborder l’événement avec panache et sans complexe. A l’inverse, face au Havre – pour ce qui devait être le match de la confirmation – les coéquipiers de Saman Ghoddos sont littéralement passés à côté de l’événement, comme rattrapés par l’enjeu. Un schéma qui n’est pas sans rappeler celui de la saison dernière, où Amiens était capable de se sublimer contre le Paris Saint-Germain puis de s’effondrer face à Metz, le tout en l’espace de quinze jours. Parce que si un match est logiquement fait de temps forts et de temps faibles, pour l’Amiens SC les temps faibles sont trop souvent synonymes de disparition dans les méandres du néant.

Publicité


Et si la saison est encore longue et que le mercato est plus que jamais inachevé, cette première défaite résonne déjà comme un premier avertissement à prendre impérativement en compte pour ne pas revivre les mêmes déconvenues que la saison dernière. Conscient de cela, Luka Elsner a déjà haussé le ton en portant un regard aussi acerbe que juste sur cette première sortie de route. Tache à lui, désormais, de remettre tout le monde dans le droit chemin et de trouver le bon itinéraire pour arriver à bon port. Sans quoi, Amiens continuera de nous enthousiasmer, puis de nous frustrer et globalement de nous laisser sur notre faim.

Romain PECHON

A lire aussi : 

[J2] Le Havre – Amiens SC : les tops de la rencontre

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « Il va falloir qu’ils se bougent un petit peu ! »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments