L’Amiens SC fait fonctionner la machine à cash


Paradoxal. Alors que les résultats de ce début de saison en Ligue 2 ne sont pas ceux attendus par les supporters de l’Amiens SC, le travail du site Transfermarkt met en lumière les très bonnes performances économiques du club sur le marché des transferts cet été. Quand le sportif et l’économique s’affrontent.

La suite après cette publicité

Amiens a très bien vendu

S’il est une catégorie dans laquelle l’Amiens SC a excellé depuis l’été, c’est bien dans la performance économique avec la vente de ses joueurs. La descente en Ligue 2 BKT a entraîné la fuite de ses plus grands talents tels Guirassy, Monconduit, Lefort et dernièrement Konaté. A tel point que le club picard est devenu le 5e meilleur vendeur français. Cette performance est en grande partie due à la session de Serhou Guirassy au Stade Rennais, pour 15 millions (sans compter les bonus). Konaté a récemment quitté la Licorne contre environ 2 à 3 millions. Monconduit aura rapporté 2 millions et Lefort 1 million.
Au total, le club a vendu pour plus de 20 millions d’euros, il occupe ainsi la cinquième place parmi les clubs français les plus vendeurs, derrière Lille, Rennes, Lyon et St-Etienne. Belle performance !

La suite après cette publicité

Amiens 5e meilleur vendeur en France

Par ailleurs, de nombreux prêts avec option d’achat rapporteront probablement beaucoup d’argent en 2021 avec les départs de Kakuta, Zungu ou encore Ghoddos.

La suite après cette publicité

Amiens 18e au classement des clubs les plus dépensiers

Si la dernière recrue amiénoise est un joueur libre, le milieu de terrain Arnaud Lusamba (23 ans) en provenance de Nice, le club amiénois a moyennement dépensé cette saison, en comparaison des autres clubs français.

La suite après cette publicité

En effet, le club a investi :
– 3,5 millions pour Akolo (VFB Stutgart, Allemange)
– 1,5 million pour Amadou Ciss (Fortuna Sittard, Pays-Bas)
– 0,5 million pour Emmanuel Lomotey (Extremadura, Espagne).

Au final, l’Amiens SC est le 18e club le plus dépensier de l’hexagone, soit plus ou moins son classement en Ligue 1 à l’issue de la saison 2019/20.

Amiens surperforme

La balance des transferts de ce mercato « qui ne finit jamais » permet à l’ASC de figurer au 3e rang français, derrière Lille et St-Etienne. En effet, le club a un solde positif à 15,5 millions. Le jackpot « Guirassy » aura ainsi permis au club de Ligue 2 de se faire remarquer dans ce classement.

Si les performances économiques sont bonnes malgré la descente en Ligue 2, et que Bernard Joannin et John Williams peuvent s’enorgueillir de ces statistiques flatteuses, il reste maintenant au club à avoir des performances sportives à la hauteur. 

A lire aussi :

Amiens SC : Oswald Tanchot, « plus dur, plus exigeant », selon Mickaël Alphonse

Amiens SC : Cinq choses à savoir sur Arnaud Lusamba

2 Commentaires

Laisser un commentaire