En supériorité numérique et dans le sillage de Gaël Kakuta, titularisé pour la première fois depuis son retour, l’Amiens SC s’est offert un succès de prestige contre le LOSC (1-0), ce samedi. 

Kakuta déjà omniprésent

L’espace d’une minute, les supporters de l’Amiens SC sont passés par toutes les émotions. Pourtant en supériorité numérique depuis la fin de la première période et une expulsion logique de Soumaré, suite à un tacle non maîtrisé sur Kakuta, les Amiénois souffraient au coeur de la seconde période. Et alors que les Lillois réclamaient un penalty pour une intervention pleine d’autorité de Dibassy dans les pieds de Djalo, Ghoddos menait une contre-attaque éclaire ponctuée par Guirassy, après un excellent relais d’Akolo, auteur d’un appel croisé dans la profondeur avant de servir au cordeau son attaquant (1-0, 71e).

Et alors que l’ancien buteur de Cologne fêtait déjà son quatrième but sous le maillot de l’Amiens SC, l’arbitre de la rencontre faisait appel à la VAR. À la fois pour vérifier une position de hors-jeu d’Akolo mais aussi pour contrôler l’intervention de Dibassy au départ de l’action. Et après une minute trente d’incertitude, M. Abed validait le but amiénois, pour le plus grand soulagement des 12 481 spectateurs garnissant les travées du stade Crédit Agricole la Licorne. Une ouverture du score finalement pas si illogique que cela, au regard du visage affiché par les Picards en première période, organisés autour de leur maître à jouer, Gaël Kakuta.

Combinant avec vitesse et efficacité aux abords de la surface de réparation des Dogues, Amiens réalisait une bonne entame sans pour autant se procurer de situations franches (7e, 13e, 18e, 29e). Étouffé par le bon pressing des Picards, Lille ne se montraient dangereux qu’à une seule reprise, par l’intermédiaire d’Ikone qui manquait de peu le cadre (16e). Pour autant, les hommes de Christophe Galtier géraient plutôt bien leur infériorité numérique, reprenant même le contrôle des opérations au retour des vestiaires (58e, 66e, 86e). Moins inspiré, Amiens n’était dangereux qu’à une seule reprise, par l’intermédiaire de Ghoddos, dont la reprise en première intention manquait de puissance (53e).

Le tout jusqu’à ce contre éclair et victorieux qui permettait à Amiens de signer son premier succès de la saison, après une résistance héroïque dans les derniers instants. Une victoire de prestige qui lance idéalement l’ère Luka Elsner pour la première sortie de son équipe devant son public !

Romain PECHON

AMIENS SC – LILLE OSC : 1-0 (0-0)

2ème journée de Ligue 1 Conforama

Stade Crédit Agricole la Licorne, Amiens

Affluence : 12 481 spectateurs

Arbitre : M. Abed

But : Guirassy (71e)

Avertissements : Ghoddos (87e) pour Amiens, Ikone (49e) pour Lille

Expulsion : Soumaré (39e)

AMIENS SC : Gurtner – Jallet, Gouano (c.), Dibassy, Aleesami – Blin, Monconduit (Zungu, 82e) – Ghoddos, Kakuta, Akolo (Talal, 72e) – Guirassy (Konaté, 90e)

Remplaçants : Dreyer (g.), Lefort, Bumbu, Talal, Zungu, Timité, Konaté

Entraîneur : Luka Elsner

LILLE OSC : Maignan – Celik, Fonte (c.), Djalo, Bradaric – André, Soumaré – Ikone (Rémy, 77e), Yazici (Maia, 80e), Bamba (Weah, 83e) – Osimhen

Remplaçants : Jardim (g.), Pied, Renildo, Maia, Niasse, Rémy, Weah,

Entraîneur : Christophe Galtier

Laisser un commentaire