A quelques heures de la tenue de l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP), l’Amiens SC a transmis un communiqué intitulé « forte mobilisation des grandes figures du football et des élus face à la décision injuste de la LFP » regrettant le silence de l’instance face à la campagne médiatique du club picard.

Publicité

Le communiqué de l’Amiens SC

« Malgré la forte mobilisation de grandes figures du sport et de nombreux élus, les instances de la Ligue de football professionnel restent indifférentes à la demande d’annulation de la relégation de l’Amiens SC. 

Publicité

Aujourd’hui, le Conseil d’administration et l’Assemblée générale de la LFP n’ont pas jugé opportun de mettre à l’ordre du jour cette décision injuste, incohérente et infondée, contestée par l’Amiens SC devant la justice. 

Publicité

Les relégations décidées arbitrairement à la 28ème journée du championnat ne sont pas représentatives de la valeur réelle des équipes. Cette mesure, contraire à l’équité sportive, est également incohérente au vu des décisions prises par les ligues de football européennes et les autres fédérations sportives nationales, qui n’ont pas prononcé de relégation. 

Alors même que de nombreux clubs ont agi en justice, des grandes voix du football comme Laurent Blanc, Jean-Michel Larqué, Luis Fernandez et Antoine Kombouaré se sont élevées contre cette décision. 

Dénonçant une décision « particulièrement injuste et hâtive », les députés et sénateurs de la Somme, de tous bords politiques, ont lancé un appel à la Ministre des sports, Roxana Maracineanu, pour rechercher une solution conforme à l’équité sportive. 

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France et Laurent Somon, président du Conseil départemental ont également apporté leur soutien au combat de l’Amiens SC. 

La communauté d’agglomération d’Amiens, soutenue par ses élus Alain Gest, président d’Amiens Métropole et Brigitte Fouré, maire d’Amiens a annoncé, le 18 mai, se joindre aux recours de l’Amiens SC devant la justice. 

Fort de ces soutiens, l’Amiens SC est déterminé à poursuivre son combat pour l’équité sportive et contre l’injustice faite à ses joueurs, supporters et à son territoire. »

A lire aussi : 

Amiens SC : Que faut-il attendre de l’AG de ce mercredi ?

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Une descente est très compliquée »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

5 Commentaires

  1. Et Heureusement qu’il a un optimisme Hors du commun. Regardez son parcours.
    Et on ne convaincra personne dans une posture frontale. La LFP et Le Graët n’attendent que ça que l’on s’enerve pour nous isoler dans un combat légitime.
    Et puis les décideurs sont des personnes avec des egos démesurés… Donc en douceur. Si ne reviendront jamais sur leur position si cela paraît subi.
    Mais bon. Une chance sur 1000. Reste le Tribunal.

  2. C’est le bordel absolu !
    Bon… Si on prend l’équité en ligne de conduite on fait une Ligue 1 à 21 avec Amiens et une Ligue 2 à 21…
    Il en pense quoi Emmanuel Macron ? Puisqu’il n’y a plus que lui pour mettre de l’ordre…

  3. Notre président aurait du s agiter au moment du mercato hivernal … les lacunes étaient connues .. rien n a été fait avec son optimisme hors du commun a l.epoque Nimes avait 5 points de retard ….

Laisser un commentaire