L’Amiens SC ne goûte toujours pas au succès


Malgré une ouverture du score rapide et un très bon début de match, l’Amiens SC est retombé dans ses travers défensifs trop rapidement pour espérer s’imposer face à Valenciennes. Une défaite dommageable tant les Amiénois méritaient un peu mieux au regard de leur prestation d’ensemble (1-2).

La suite après cette publicité

L’expression « aux deux visages » n’aura jamais aussi bien défini la différence de prestations pour l’Amiens SC entre samedi et aujourd’hui. Insipides contre Chambly, les Amiénois se montraient offensifs et créatifs face à Valenciennes. Et si c’était Chevalier qui faisait passer le premier frisson (2è) dans le dos samarien, c’était bien les protégés de Luka Elsner les mieux entrés dans le match. Ghoddos testait Prior une première fois (9è), avant que le portier nordiste ne réalise une superbe parade face à une frappe de Gomis qui prenait la direction de la lucarne. L’envie d’aller de l’avant finissait par être récompensé lorsque Papeau fusillait Prior de près et inscrivait le premier but picard de la préparation après presque 200 minutes sans but (1-0, 14è).

La suite après cette publicité

Néanmoins, cette joie était de courte durée. A peine le temps d’apprécier le but qu’une passe anodine en retrait de Gendrey surprenait un Thuram pas exempt de tout reproche (1-1, 16è). Plombés moralement, les Amiénois faisaient alors face à des Valenciennois revigorés. Chevalier récupérait une frappe repoussée par la défense et trompait le gardien de l’Amiens SC (1-2, 19è). Dès lors, les Samariens subissaient petit à petit la pression d’un VAFC bien rôdé offensivement mais parvenaient à s’en sortir en contre. Et sans un Prior bien inspiré, Otero égalisait, lui qui était lancé par un amour de ballon de Papeau (34è). Le gardien valenciennois s’avérait le meilleur dans son duel face au colombien sur une frappe lointaine de ce dernier (38è).

La suite après cette publicité

La dernière véritable éclaircie d’une première mi-temps très rythmée malgré vingt-deux acteurs accablés par une chaleur écrasante. Et une dernière éclaircie avant bien longtemps dans une deuxième période surtout marquée par du rythme et des changements, sans réelle situation franche. Un deuxième acte auquel ne prenait pas part Enes Mahmutovic, international luxembourgeois mis à l’essai, remplacé dès la pause par Nathan Monzango. C’est donc depuis le banc que l’ancien joueur de Middlesbrough assistait au plus beau mouvement des quarante-cinq dernières minutes, conclu par une très belle frappe de Khalid heurtant la barre transversale valenciennoise (79è). Le milieu de terrain obtenait même une dernière opportunité d’égalisation sur pénalty mais envoyait le cuir au-dessus (90+3). Rageant tant l’Amiens SC méritait mieux que cette défaite.

La suite après cette publicité

Adrien ROCHER

AMIENS SC (L2) – VALENCIENNES (L2) : 1-2 (1-2)

Mercredi 5 août, 18 heures

Stade Crédit Agricole la Licorne (huis clos)

BUTS : Papeau (14è) pour Amiens ; Gendrey (CSC, 16è), Chevalier (19è) pour Valenciennes.

Avertissement : Abeid (50è) pour Valenciennes.

AMIENS SC : Thuram (Coudert, 61è) – Bandeira, Gendrey, Mahmutovic (Monzango, 46è), Sy – Papeau (Eneme-Ella, 75è), Blin (cap. ; Traoré, 66è), Gomis (Khalid, 66è) – Ghoddos (Gomez, 75è), Otéro (Tokpa, 66è), Ciss (Bianchini, 60è).

Remplaçants : Coudert (g.), Bianchini, Eneme-Ella, Gomez, Khalid, Monzango, Tokpa, Traoré.

Entraîneur : Luka Elsner.

3 Commentaires

  1. Et surtout Otero qui devraient être partis depuis plus longtemps, et toujours aussi incapable de marquer, même contre une L2…. Mais sûrement que l’ASC ne lui trouve aucun autre point de chute…. Dommage de ne pas pouvoir faire revenir Kamara.
    En tout cas c’est en l’état deja mal barré pour la saison en L2 et il va falloir lutter pour s’y maintenir. Quel gachi par rapport a tout le travail qui avait été réalisé ces dernieres années !

Laisser un commentaire