L’Amiens SC numéro 1 dans la Somme !

amiens sc public

Quelles sont les zones d’influence nationales et les emprises régionales des clubs français, comment se disputent-ils le territoire ? Les Cahiers du football ont mené une grande enquête pour répondre à ces deux questions. Et celle-ci permet de voir la domination territoriale de l’Amiens SC sur le territoire samarien.

La suite après cette publicité

L’Amiens SC a gagné du terrain sur le RC Lens

Si l’aventure de l’Amiens SC en Ligue 1 s’est terminée précipitamment et dans des conditions houleuses, elle aura permis de créer une nouvelle communauté et de fidéliser ses anciens supporters. Ainsi, selon une enquête des Cahiers du Football, l’influence du club amiénois a grandi ces dernières années et le club samarien occupe la première place des formations supportées dans son département et cela s’étend également légèrement dans les départements voisins de l’Aisne, l’Oise et la Saine-Maritime.

La suite après cette publicité

Et logiquement, cela vient de la durée de ce passage dans l’élite pendant que le principal concurrent dans le département, le RC Lens, évoluait en Ligue 2. L’intérêt principal de la jeunesse s’est donc tourné vers les lumières de la L1 et de l’ASC. Car ce « recensement » s’est basé sur les vingt millions de followers qui se répartissent sur les quarante comptes twitter des clubs des deux premiers échelons de l’hexagone auxquels ont été ajoutés le Tours FC, le SC Bastia et le Stade Lavallois.

La suite après cette publicité

Si ce classement peut être sujet à caution au regard de sa méthodologie (à découvrir plus bas), au regard de l’assise territoriale historique du RC Lens dans le nord du département – auprès d’un public qui n’est pas forcément présent sur les réseaux sociaux – il est néanmoins acquis que la zone d’influence de l’Amiens SC n’a cessé de croître ces trois dernières années. Ainsi, il est assez cocasse de voir que le club picard dispose de deux fiefs de supporters dans le sud-ouest de la France, précisément à Villeneuve-Lecusan et Chalabre.

La suite après cette publicité

Source : Les Cahiers du Football

Méthodologie de l’enquête 

• recensement des comptes Twitter officiels des 43 clubs de L1/L2 pour la saison 2018/2019 (oui ça date un peu) + 3 gros clubs de National (Tours FC, SC Bastia et Stade Lavallois).
• requêtage de l’API Twitter pour récupérer la liste des comptes followers des 43 clubs (20 millions de followers au total) [via rtweet].
• requêtage de l’API Twitter pour récupérer les métadonnées (langage utilisé, biographie renseignée…) sur ces comptes (11 millions de followers distincts).
• géocodage du référentiel des localisations indiquées dans les biographies des followers [via opencage].
• affectation d’un poids de pondération des comptes followers selon la sur/sous représentation de leur commune de localisation (référence population Insee).
• agrégation des stats communales sur une grille de carreaux de 10 km de côté.

A lire aussi :

Amiens SC : Les supporters comptent répondre présent !

Ligue 2 : Cinq changements autorisés pour la saison 2020/2021

Laisser un commentaire