L’Amiens SC peut-il encore se séparer de Luka Elsner ?

A la tête d’une équipe qui n’a plus gagné le moindre match depuis début novembre, Luka Elsner apparaît plus que jamais fragilisé alors que l’Amiens SC patine à la dix-neuvième place, avec toujours cinq points de retard sur le barragiste à onze journées du terme. En première ligne, le successeur de Christophe Pélissier doit-il être sacrifié pour tenter de créer un quelconque choc psychologique ? On en débat !

Le moment est venu de le faire pour Cédric QUIGNON

Avant cette rencontre, je considérais que ce n’était pas la bonne solution, que le timing était passé avec en sus de relatives bonnes prestations de l’ASC lors de ses dernières sorties. Mais après ce fiasco sur le plan comptable mais surtout dans le contenu et dans certaines attitudes, j’arrive à me demander s’il ne faut pas un électrochoc pour réveiller l’apathie dont certains font montre. J’ai senti pendant et après le match, une certaine résignation dans les rangs amienois malgré l’Union sacrée décrétée. Un entraîneur est aussi un manager, un meneur d’hommes et Luka Elsner, malgré une certaine éloquence et une analyse souvent juste, ne semble pas parvenir à influer ce vent de révolte au sein de son groupe.

De plus, si Amiens s’est montré plutôt à l’aise face à des équipes qui jouaient, il s’est une nouvelle fois cassé les dents sur un bloc bas, une configuration qui va se reproduire souvent et notamment face à ses adversaires directs pour le maintien et le coach slovène ne parvient toujours pas à y répondre. Même si l’ASC vient de rater une belle occasion de recoller dans la course au maintien, il reste encore onze rencontres et beaucoup de points à prendre. J’aimais à penser qu’à Amiens, la direction ne répondrait pas aux sirènes en faisant sauter le premier fusible mais je ne sens plus vraiment cette communion que l’on trouvait encore il y a quelques temps entre l’entraîneur slovène et ses joueurs.

Un changement d’entraîneur n’est jamais un gage de réussite mais il doit se passer quelque chose rapidement avant que l’Amiens SC n’ait plus que ses yeux pour pleurer, comme l’a déclaré Christophe Jallet.

Cela ne changera probablement rien pour Romain PECHON

Au regard de la folle série négative de l’Amiens SC, à savoir quinze matches de championnat sans la moindre victoire depuis le mois de novembre, l’idée de changer d’entraîneur est tout sauf saugrenue. Dans n’importe quel club professionnel sensé, cette hypothèse serait même en réflexion depuis de longues semaines, une décision aurait sans doute été prise avant d’atteindre ce faramineux total. Or, Bernard Joannin et John Williams ont jusqu’ici fait le choix de maintenir, contre vents et marées, l’homme qu’ils ont nommé en juin dernier. Un choix audacieux qui s’apparente jusqu’ici à un pari perdu. Pour eux mais surtout pour le club qui poursuit son inexorable chute vers la Ligue 2.

A onze journées de la fin du championnat, la tentation de se servir de Luka Elsner comme fusible et ainsi de lui faire porter toute la responsabilité de cet échec peut être grande. Le tout sans la garantie qu’un changement d’entraîneur apporte le coup de fouet nécessaire et espéré à un groupe qui semble déconnecté de la réalité, essentiellement composé de mercenaires qui trouveront un nouveau point de chute en cas de descente en mai prochain. Et c’est bien là le problème et le péché originel. Outre le fait d’avoir misé sur un entraîneur inexpérimenté, Amiens s’est complètement trompé sur le recrutement lors des derniers mercatii, une responsabilité qui n’incombe pas à l’actuel entraîneur.

Ainsi, le potentiel successeur de Luka Elsner récupérerait un groupe en pleine déliquescence, difficile à remobiliser sur un laps de temps si court. Et si la fameuse théorie du choc psychologique plaît encore à certains, il suffit de voir les conséquences des changements d’entraîneur à Toulouse cette saison ou bien encore à Caen et Dijon l’an dernier. Outre le fait que le timing ne soit plus le bon, sacrifier un seul homme quand un club est sclérosé dans son ensemble s’avérera toujours insuffisant. 

L’éclairage de Franck BLONDEAU (préparateur mental)

« Certains clubs vont œuvrer pour avoir un choc psychologique quand ils sentent qu’il y a une forme d’impuissance ou que c’est compliqué au niveau des résultats. D’autres préfèrent rester dans la continuité et la confiance absolue envers le staff. J’ai du mal à répondre à cette question étant donné que je ne suis pas à l’intérieur du groupe. Ce qui me semble important est de sentir que le staff, les joueurs, et les dirigeants sont en harmonie. A partir du moment où tout le monde tire dans le même sens et est déterminé pour atteindre le maintien, pourquoi casser cette dynamique ou cette osmose pour repartir sur un nouvel entraîneur avec de nouvelles idées ? C’est discutable et il est important de bien analyser la situation à l’intérieur du club, notamment la relation humaine entre les différentes parties. Il faut avoir une analyse lucide et précise de la situation pour prendre les décisions adaptées et justes. Surtout, il ne faut pas réagir de façon trop impulsive ou émotionnelle en pensant que le changement va obligatoirement générer des résultats. »

Votre avis compte : 

Selon vous, l’Amiens SC doit-il se séparer de Luka Elsner pour tenter de créer un sursaut d’ici la fin de saison ?

A lire aussi :

[J27] : L’Amiens SC rate une occasion en or

Luka Elsner (Amiens SC) : « On a proposé du néant »

S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
michel douchet
michel douchet
10 mois il y a

le changement d’entraîneur ne changera rien c’est surtout les joueurs sur le terrain qu’il faut changer
contre Metz tous les joueurs étaient loin d’un niveau de ligue 1.je pense à kakuta ,konaté ,chedjou qui a passé son temps à rendre les ballons à l’adversaire et bien d’autres joueurs encore.et si les joueurs sont nuls cette année ce n’est pas la faute de l’entraîneur. si ce qu’on peut lui reprocher c’est d »avoir sorti diabaté le joueur le meilleur de la rencontre à mon avis

Samarobriva
Samarobriva
10 mois il y a

Trop de joueurs prêtés et trop peu concernés par le club, l’équipe … plutôt focalisés sur leurs prestations visibles face aux gros clubs. Il n’y a qu’à voir les résultats. Toujours de l’espoir face aux grands clubs puis patatras …le néant de nouveau face à Toulouse, Metz … On ne retrouve jamais la même grinta, le même dépassement de soi. Une politique de prêts qui a ses limites avec une jeune Coach d’avenir qui a ses compétences, des bonnes idées sans aucun doute mais pas dans la logique d’un club comme Amiens qui doit se battre à chaque match pour le maintien. Probable erreur de casting.Un entraîneur rodé aux joutes de la L1 été un meilleur casting. Un président présent en plein hiver quand on a le vent de face pour montrer la voie aussi. Le plus haut niveau ne s’improvise pas …à tous les niveaux. Il est trop tard. On peut avoir de la chance une fois, deux fois mais.qiand on joue au poker … on ne peut pas toujours gagner et 3 ans en L1 pour Amiens, c’est déjà bien. On commençait à s’y habituer mais il va falloir retourner au charbon de la L2. Profitons des quelques matches qu’il nous reste à La Licorne.

Jeva
Jeva
10 mois il y a

Ça ne changera rien il est trop tard c est William qu il faut virer et vite … Et que les joueurs est encore un peu de fierté et qu ils se bougent pour nous les supporters 😠

Armand
Armand
10 mois il y a
Reply to  Jeva

Je ne pense pas que la solution soit celle de de séparer de Luka Elsner. En revanche, la solution pourrait être celle de recruter pour du court terme un préparateur ou coach mental jusqu’à fin mai pour tenter de remettre les joueurs sur les rails sur le plan psychologique. Un préparateur mental qui n’aurait même peut être rien à voir avec le foot mais qui ait du caractère pour remobiliser les troupes et pourquoi pas ?

Jules
Jules
10 mois il y a

Il faut le virer de toute facon on ne va pas repartir en ligue deux avec lui donc autant avoir un nouvel entraineur maintenant pour tenter le maintient.

DetoiZ
DetoiZ
10 mois il y a

Si vous ne le virez pas alors aidez le, a l’image de Caen l’année derniere qui à remonté, proposé une ame et un jeu en fin d’année si il avait pas fait le « con » le dernier match il serait encore, alors que l’équipe sur le papier etait beaucoup moins intéressante qu Amiens. Appeler Mr Courbis pour aider et laisser a ELSNER 10.matchs la saison prochain en cas de maintient, si c’est la cata ALORS VIRER LE DIRECT !!!!! Mais construisez une equipe avec un base, il y a de super joueur en ligue 2, une fois un bon 11, faite vos paris de relance de joueur et extra-ligue 1

Ced
Ced
10 mois il y a

Entièrement d’accord. Le coach n’est certainement pas ou plus l’homme de la situation, ses choix sont toujours aussi incompréhensibles, comme l’absence de calabresi samedi (mais peut être n’a t il pas eu le choix car notre ex international doit devoir jouer quelques matches, contrat oblige..). Son éviction serait logique mais oui, qui mettre à sa place ensuite ?
Le souci venant autant, voire même plus, d’une majorité des joueurs qui s’en foutent completement, le changement de coach ne réglera sûrement pas tout car le mal est plus profond et aujourd’hui je n’arrive pas à trouver 11 vrais combattants à mettre sur le terrain, seuls 3 ou 4 font encore le boulot. Au vu des fautes professionnelles observées chaque week end qui sont de plus avouées par les 1ers concernés, Il faut peut être instaurer des retenues sur salaires ! Comme dans le vrai monde du travail ! Il n’y a peut être que cela qui ferait bouger ces chers mercenaires…
Quant aux dirigeants qui ne cessent de se cacher, pourquoi ne pas avoir l’honnêteté de venir s’expliquer dans le média local ? Je rêverais d’entendre notre binôme Joannin-Williams dans la tribune des sports !….

Toto
Toto
10 mois il y a

Dans l état actuel, il y a 100% de chance de descente… je ne vois pas comment par magie d un seul coup on arriverait à produire du jeu et gagner alors que ça fait 4 mois qu’on y arrive pas… à part un déplacement à Lourdes.

A partir de là, même si en changeant d entraîneur on a 5% de chance de se maintenir, ça sera toujours plus qu avec Elsner

Luc
Luc
10 mois il y a

Ce que je trouve regrettable , se sont les constats de fin de match « on n’a pas tout donné », « que nos yeux pour pleurer », « corriger nos erreurs sur corner »… que l’on entende cela en début de championnat OK mais pas dans le dernier tiers. Les journées passent et les mêmes erreurs persistent.

Nous recherchons des GUERRIERS, un moment il faut peut être arrêter de vouloir faire du beau jeu (soit disant tourné vers l’attaque alors que l’on ne frappe quasiment jamais au but) et faire du JEU EFFICACE pour prendre des points!!

On regrette les années PELISSIER (encore merci), ELSNER ne semble pas réussir a tirer le meilleur des joueurs, la preuve avec MONCONDUIT en début de Saison, KAKUTA moins performant que lors de sa première année et je ne parle même pas de notre buteur KONATE qui reste muet!!! Un électrochoc paraît être une solution, Pourquoi sommes-nous bons et motivés contre les cadors et pitoyables contre les équipes de notre championnat (Toulouse, Brest, Metz…)

Des moments difficiles après des années de joie et de gloire… Il va être difficile d’accrocher la 17ème voir la 18ème place… mais il n’y a que 5 points de retard !!! On est mal barré mais on n’est PAS MORT!!! Depuis 3 ans on joue le maintien et c’est encore le cas cette année…. Rappel on est l’AMIENS SC et la bataille va être difficile jusqu’à la 94ème minute de la dernière journée (on va peut-être avoir un scénario à la Hitchcock ou à la BOURGAUD!!!).

Allez Amiens

Luc

Herbet
Herbet
10 mois il y a

Entièrement d’accord avec Romain, qui pour le remplacer, désolé il n est pas seul responsable, évidemment Luka Elsner se trompe trop souvent dans ses choix ! Pourquoi Calabresi n était pas titulaire, pourquoi remplacer Diabate qui était le plus percutant, désolé pour Konate mais c est lui qui devait sortir. Cette situation se répète trop souvent, évidemment c est facile de critiquer, mais trop c est trop! MONSIEUR JOANIN ET WILLIAM il faut reconnaître vos erreurs vous n aimez pas l ASC ! Vous ne voyez que vos intérêts !je suis abonné depuis plus de 30ans et il fallait passer la main quand l occasion c est présenté ( plus de 50 millions d euros pour céder le club par le prince du Quatar!) Vous avez fait du bon boulot mais je répète il était temps de passer à autre chose ! C est un autre débat, mais il faut le dire et les supporters ont le droit de savoir sans utiliser la langue de bois .J ATTENDS UNE RÉPONSE DE VOTRE PART !

Pascal.D
Pascal.D
10 mois il y a

Il est trop tard pour s’en s’éparer. La situation est désespérée et pratiquement terminée..
Les fautes principales sont de Williams, aller chercher un entraineur en L2 Belge, personne y aurait pensé.
Une vraie histoire Belge.!!!

Debreilly Patrick dans l'Yonne
Debreilly Patrick dans l'Yonne
10 mois il y a

La faute n’est pas entièrement du à l’entraineur,il à pris le mauvais recrutement de la direction,malheureusement il faut essayer cela ne sera pas pire ?

Amiens SC Tribune des Sports

Éric Bala invité de la Tribune des Sports de France Bleu Picardie

Luka Elsner (Amiens SC) : « La prochaine glissade sera probablement fatale »