Près de deux mois après son dernier et seul succès de la saison, l’Amiens SC est parvenu à s’imposer face à Grenoble (1-0), grâce à un grand Gurtner et un Odey opportuniste, ce samedi. Un succès qui arrive à point nommé pour les Amiénois. 

Publicité


Odey, le raté et la délivrance

Pour sa deuxième titularisation de rang à la Licorne, Odey aurait très bien pu regretter cet incroyable raté de la première minute, quand il ouvrait trop son pied face à Maubleu à la suite d’un bon pressing amiénois dès le coup d’envoi. Unique attaquant de métier de l’effectif, Moussa Konaté étant en instance de départ, l’international nigérian finissait par se faire pardonner de la plus belle des manières en seconde période. Opportuniste, le numéro 9 de l’ASC prolongeait de la tête une lourde frappe d’Opoku (1-0, 64e), prenant le gardien grenoblois à contre pied, pour inscrire l’unique but de la rencontre.

Publicité


Pourtant, Grenoble pensait bien ouvrir le score, lorsque Semedo faisait trembler les filets dans la foulée d’une tentative d’Anani repoussée sur le poteau par Gurtner (31e). Un but annulé par le corps arbitral pour une position de hors-jeu inexistante. Un miracle pour l’Amiens SC qui vivait alors un véritable temps faible, également matérialisé par un arrêt de son gardien sur une frappe du même Anani (30e), parfaitement lancé dans le dos d’Opoku. Très remuant sur le front de l’attaque, Semedo ensuite était trop court pour prolonger à bout portant le ballon au fond des filets et ainsi arracher l’égalisation (81e).

Publicité


La seule opportunité adverse au cours d’une seconde période globalement en faveur des Amiénois. Avant même Odey, Mendoza aurait pu inscrire l’un des plus beaux buts de la saison, en reprenant de volée un centre du buteur du soir (57e). Deux minutes plus tôt, aucun Amiénois ne se jetait devant le but pour couper le centre rasant d’Odey, suite à une bonne construction avec Ciss sur le côté gauche. Les ultimes minutes se déroulaient même dans le camp grenoblois, permettant à l’Amiens SC de se mettre à l’abri de la moindre erreur défensive et de signer ainsi sa deuxième victoire de la saison. La première de l’ère Tanchot, la première depuis le départ de Serhou Guirassy. 

Publicité


Romain PECHON

AMIENS SC – GRENOBLE : 1-0 (0-0)

7ème journée de Ligue 2 BKT

Stade Crédit Agricole la Licorne, Amiens

Arbitre : Mme Frappart

Buts : Odey (64e)

Avertissements : Blin (21e), Mendoza (43e) pour Amiens ; Anani (42e), Pickel (6èe) pour Grenoble

AMIENS SC : Gurtner – Alphonse, Opoku, Monzango (Timité, 64e), Sy – Gomis, Blin (c.), Lomotey – Ciss, Odey (Bianchini, 76e), Mendoza (Otero, 87e)

Remplaçants : Thuram (g.), Lewis, Otero, Lahne, Akolo, Timité, Bianchini

Entraîneur : Oswald Tanchot

GRENOBLE : Maubleu – Mombris, Monfray, Nestor, Abdallah – Pickel (Tapoko, 74e), Perez (Belmonte, 74e) – Ravet, Benet (Henen, 65e), Semedo (Mbina, 85e) – Anani

Remplaçants : Salles (g.), Sylvestre-Brac, Belmonte, Tapoko, Bouzit, Mbina, Henen

Entraîneur : Philippe Hinschberger

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ced
Ced
3 jours il y a

Enfin 1 victoire que l’on ne va pas bouder, et avec un bon état d’esprit affiché qui demandera maintenant confirmation pour tous les matches.
Il faut effectivement aussi souligner qu’Amiens est chanceux car le but de Grenoble était valable. 1 match nul aurait été logique donc pas d’enflammable…. Déjà la victoire contre Nancy avai été chznceuse avec le but de Guirassy hors jeu…
Il faut retenir l’esprit et la volonté affichés hier soir, pointer encore les lacunes pour les corriger, notamment le réalisme devant le but.

Toto
Toto
4 jours il y a

Pour moi l analyse est assez simple, le GF38 est la 1ere équipe de la saison à jouer au foot… donc ça nous a donné (enfin) un match agréable à regarder avec du rythme et des occasions de chaque côté… ça change des équipes qui n ont fait que bétonner contre Amiens

On verra si c’est le déclic ou pas, mais n oublions pas que Grenoble aurait dû ouvrir le score sans une incroyable bévue de l arbitre (qui aura été assez mauvais sur ce match) et au contraire la grande réussite d amiens sur le but…

À suivre…

Bravo pour l’esprit affiché ce soir (même Mendoza qui a beaucoup aidé ses partenaires en défense !)