Amiens SC Le Havre
@Panoramic

Sans imagination en première période, l’Amiens SC a attendu d’être mené – suite à un but malheureux de Monzango contre son camp – puis en supériorité numérique pour réellement bousculer Le Havre (1-0), ce samedi. Insuffisant pour éviter le premier revers de la saison. 

Publicité


Alphonse voit rouge

Excellent pour ses grands débuts en professionnel la semaine dernière contre Nancy, Nathan Monzango restera cette fois comme le héros malheureux de la défaite d’Amiens au Havre. Auteur d’une première période somme toute honorable, le jeune défenseur central amiénois lobait Thuram en détournant malencontreusement dans son propre but un centre de Meras (1-0, 43e). Tout heureux de regagner les vestiaires avec ce but d’avance, les Havrais avaient néanmoins fait meilleure impression que les Amiénois au cour d’un premier acte assez insipide, seulement marqué par le bon arrêt de Gorgelin sur la frappe croisée d’Otero (34e).

Publicité


A l’image d’un Saman Ghoddos fantomatique, Amiens ne parvenait pas à porter le danger sur le but adverse, la faute à un déchet technique conséquent et à une incapacité à accélérer le jeu dans la moitié de terrain adverse. Pour sa première apparition sous le maillot amiénois, Alphonse devait même se mettre à la faute pour empêcher Thiaré de se présenter seul face à Thuram (29e). Si le coup franc de Bazile ne donnait rien, l’avertissement reçu par le nouveau latéral droit de l’ASC s’avérait lourd de conséquences lorsque ce dernier en recevait un deuxième pour simulation dans la surface de réparation adverse (82e).

Publicité


Entre-temps, les Amiénois avaient néanmoins haussé le ton, profitant de l’expulsion de Mbemba pour enfin prendre les commandes des opérations. Très remuant sur son côté droit, Otero adressait alors un centre qu’Akolo ne bonifiait pas en plaçant un plat du pied alors que le coup du pied était davantage approprié (61e). Puis, Gorgelin captait en deux temps la frappe sèche et lointaine de Ghoddos (69e), avant de repousser du pied la reprise en première intention d’Akolo (71e), suite à un nouveau bon centre d’Otero. Décisif, le portier normand repoussait une ultime tentative de Blin, à l’entame du temps additionnel (90e).

Publicité


Si les Amiénois pourront nourrir des regrets à l’issue de cette première défaite de la saison, l’addition aurait pu être plus lourde si Thuram n’avait pas réalisé un bel arrêt réflexe pour repousser la tête de Thiaré (71e). Surtout, les hommes de Luka Elsner ont évolué près d’une demi-heure en supériorité numérique sans parvenir à faire leur retard. Faute d’imagination, faute de précision dans le dernier geste.

Romain PECHON

LE HAVRE -AMIENS SC : 1-0 (1-0)

2ème journée de Ligue 2

Stade Océane, Le Havre

Arbitre : M. Palhies

But : Monzango (43e, csc)

Expulsions : Mbemba (53e) pour Le Havre, Alphonse (82e)

Avertissements : Mbemba (35e), Fofana M. (56e) pour Le Havre ; Alphonse (29e, 82e), Opoku (46e), Ghoddos (80e) pour Amiens

LE HAVRE : Gorgelin – Coulibaly, Mayembo, Basque, Ben Mohammed – Lekhal (c.), Mbemba – Bazile (Cornette, 68e), Abdelli (Fofana M. 56e), Meras – Thiaré

Remplaçants : Fofana Y. (g.), Touré, Fofana M., Bonnet, Cornette, Alioui, Bentil

Entraîneur : Paul Le Guen

AMIENS SC : Thuram – Alphonse, Opoku, Monzango, Lewis – Gomis (Ciss, 75e), Blin (c.) – Otero, Ghoddos, Akolo (Lahne, 82e) – Timité (Papeau, 67e)

Remplaçants : Coudert (g.), Gendrey, Sy, Traoré, Ciss, Lahne, Papeau

Entraîneur : Luka Elsner

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Parks
Parks
1 mois il y a

Il faudra qu’elsner l’escroc s’explique quant à la titularisation incompréhensible de akoplot. Mis à part son premier match à Nice, y a eu quoi d’intéressant chez ce joueur depuis son arrivée ? On a Papeau qui a rendu une copie très intéressante le week-end dernier mais il le fout sur le banc ce soir, POURQUOI ?! Sur ce match, il a tenté de créer plus de situations dangereuses en 20 minutes (malgré du déchet) que le premier nommé en 80.
Ah oui et aussi pourquoi abuser du jeu long quand aucun de ses joueurs offensifs ne dépasse le mètre 80. Ca ne marchera plus, cher luka, il n’y a plus Guirassy 🙂
A.Blin meilleur joueur amiénois ce soir (et de très loin).