L’Amiens SC sous pression ?

Avant d’aller à Monaco et de recevoir Guingamp pour clore sa saison, Amiens compte désormais deux points d’avance sur la zone rouge. De quoi ménager encore un peu plus le suspense dans la course au maintien, que les polémistes de la Tribune des Sports, diffusée chaque lundi sur France Bleu Picardie et animée par Mathieu Dubrulle, continuent de voir favorable aux joueurs de l’Amiens SC.

Amiens est finalement à sa place

Dans l’incapacité de gagner le moindre match depuis deux mois, les Amiénois ont vu leur avance fondre comme neige au soleil ces dernières semaines, de sept à (seulement ou toujours) deux points d’avance. Une dynamique défavorable qui pose question sur l’avenir d’Amiens en Ligue 1 ? « Non, parce qu’on a toujours le destin entre nos pieds, tranche David Suarez, l’entraîneur des U19 de l’ASC. On est dans le money time, le moment où on commence à serrer les dents. Maintenant, on va y croire jusqu’au bout et je suis persuadé qu’on va garder ce petit matelas de points jusqu’au bout. Il faut être positif. Ce groupe a été en difficulté à certains moments mais il s’est bien repris et s’est donné les moyens d’être devant à ce stade de la saison. »

Un optimisme partagé par Antoine Caux du JDA : « Amiens est à sa place, seizième avec deux points d’avance sur la zone rouge. On aurait signé en début de saison pour cette position. Surtout, Amiens va affronter deux équipes qui sont derrière au classement. » À commencer par Monaco, dix-septième et premier non-relégable, ce samedi. Un match couperet donc, peut-être même une finale puisque Amiens officialiserait le maintien en cas de succès en principauté. De quoi ajouter ainsi une forme de pression supplémentaire ? « La pression fait partie de leur quotidien, tempère David Suarez. Outre Monaco, il reste deux matches pour sceller le sort de cette saison. Les esprits et les corps sont peut-être fatigués mais ils vont rester mobilisés pour atteindre leur objectif. »

Reste qu’à force de ne pas gagner, Amiens encourt le risque de tout perdre sur le fil. Et si deux nouveaux matches nuls pourrait toutefois bien suffire en fonction des résultats des principaux poursuivants, une victoire à Monaco aurait au moins le mérite de clore les débats et de soulager tout un peuple. Le peuple picard.

Source : France Bleu Picardie

Laisser un commentaire