L’Amiens SC va se maintenir ! [EDITO]

Saman Ghoddos Amiens SC

Ce vendredi, l’Amiens SC jouera son avenir en Ligue 1 dans un match couperet contre Guingamp. Pour l’occasion, le 11 Amiénois donne la parole à ses contributeurs afin de jauger leur degré de confiance avant ce rendez-vous crucial dans l’histoire du club. Confiant, optimiste, inquiet ou résigné ? On termine avec Cédric Quignon, notre monsieur pronos qui ne doute à aucun moment du maintien en Ligue 1 de nos protégés !

La sérénité à son paroxysme

Alors que quelques-uns de me acolytes de la rédaction rongent leurs ongles depuis samedi soir et la défaite de l’Amiens SC à Monaco, j’ai, paradoxalement, rarement été aussi zen de la saison. Dijon désormais relégué à quatre points de l’ASC, le scénario pourtant si improbable de voir Amiens projeté à la 19ème place à l’issue de la 38ème journée est ainsi définitivement effacé. Ainsi, l’Amiens SC aborde ce match pour le maintien dans les meilleures dispositions possibles. En effet, avec encore deux points d’avance sur Caen, le seul risque qui pointe désormais pour les hommes de Christophe Pélissier est de se voir attribuer une seconde chance en cas d’échec vendredi soir. Une perspective qui va leur permettre d’aborder cette rencontre pied au plancher sans avoir besoin de jouer avec une calculette coincée dans le short et avec une carte joker glissée dans le bas.

Rien n’est plus difficile pour un compétiteur de ne pas pouvoir visualiser clairement son objectif. Or, celui-ci est aujourd’hui limpide. L’Amiens SC doit remporter le dernier match de sa saison pour officialiser son maintien. Et pour se faire, l’Amiens SC a une chance inouïe de pouvoir l’aborder à domicile, au Stade de La Licorne, là où il nous a offert ses plus belles prestations de la saison. Là où les équipes adverses craignent désormais de se déplacer. Là où le public est devenu au fil du temps un acteur majeur et pourvoyeur de victoires. Alors peut-on envisager une seule seconde que nos guerriers puissent faillir dans leur soif de victoire avec un contexte aussi favorable ? Non. Car, en outre, ils ont à leur tête un meneur d’homme hors-pair, un gourou, un thaumaturge dont la science a toujours montré sa quintessence au pied du mur.

Ainsi, ce vendredi soir à 21H05, 11 joueurs et 7 remplaçants s’apprêteront à disputer une finale de Coupe du Monde. Et il ne fait aucun doute qu’ils vont la remporter. Je prends le pari qu’Amiens sera encore en Ligue 1 en août prochain.

Cédric QUIGNON

1 COMMENTAIRE

  1. Oui et si on perd il y aura une autre finale le 2 juin …
    Et si on perd on fera le maximum pour remonter en ligue 1 le plus vite possible…
    Allez Amiens

Laisser un commentaire