Un temps très proche du SCO d’Angers, Suk Hyun-Jun a été annoncé sur les tablettes de l’Amiens SC ces derniers jours. Après l’arrivée de Juan Otero et avec Moussa Konaté toujours sous contrat, le club picard est-il véritablement à la recherche d’un autre attaquant ?

Publicité


Suk en transition à Troyes

Suk Hyun-Jun est l’auteur de six buts en vingt-six apparitions au cours de la saison 2017/2018. Il a donc convaincu Troyes de lever l’option d’achat de deux millions d’euros assortie à son prêt. Néanmoins, il apparaît peu probable que l’ancien joueur du FC Porto reste longtemps sous contrat avec le club relégué en Ligue 2.

Publicité


A l’instar de Matthieu Dossevi à Metz, le club aubois a levé l’option d’achat pour revendre rapidement l’international sud-coréen. Ceci bien sûr dans l’optique de réaliser au passage une certaine plus-value. Et c’est avec le club d’Angers, intéressé de longue date par Suk Hyun-Jun, que Troyes a trouvé un accord dès le début du mercato. 

Publicité


Un simple retard administratif

Il est effectivement presque sûr que Suk Hyun-Jun sera un joueur d’Angers moyennant une indemnité de transfert de trois millions d’euros. Le retard pris dans l’officialisation de l’opération est de nature administratif. Et cela ne remet nullement en cause l’accord tripartite trouvé avant même le début du Mondial.

Publicité


Intéressé par le profil du joueur, Amiens s’est effectivement renseigné auprès des représentants du joueur. Cependant, aucune offre concrète n’a été transmise à ce jour. Le club picard est d’ailleurs conscient qu’il faudrait un incroyable revirement de situation pour que Suk soit de nouveau disponible.

De toute manière, le dossier de l’attaquant de pointe est dépendant d’un potentiel départ de Moussa Konaté, courtisé en France et en Angleterre. Sans ça, Amiens se focalisera en premier lieu sur ses besoins vitaux : latéral droit, milieu relayeur et ailier droit.

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire