L’Amiens SC verra les quarts de finale !

Trois jours avant d’affronter le Paris Saint-Germain, pour clore une première partie de saison finalement en demi-teinte, l’Amiens SC a attendu les derniers instants pour se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, aux dépens de Rennes (3-2), ce mercredi.

Monconduit après Blin

Comme au tour précédent contre Angers, l’Amiens SC aura fait la différence dans le money-time. Après Alexis Blin, c’est Thomas Monconduit qui a enfilé le costume de héros en qualifiant les siens d’une frappe lointaine dans le temps additionnel d’une partie globalement dominée par les Rennais (3-2, 90e+1). Au terme d’une première demi-heure à sens unique, Bourigeaud ouvrait même la marque en prenant Dreyer à contre-pied sur un penalty concédé par Zungu (0-1, 27e). Titulaire en pointe basse dans le 4-3-3 de Luka Elsner, l’international sud-africain se rattrapait moins de dix minutes plus tard.

Dans la foulée d’un premier coup de tête de Konaté, à la réception d’un coup franc de Monconduit, Zungu égalisait au point de penalty en légère position de hors-jeu (1-1, 35e). Opportunistes, les Amiénois prenaient même les devants suite à une longue relance de Dreyer. Surpris par le rebond, Nyamsi laissait filer Mendoza seul au but qui croisait avec succès sa frappe devant Salin (2-1, 42e). Peu avant ça, Dreyer avait détourné une frappe à ras-de-terre de Cavaminga (40e), oublié à l’entrée de la surface de réparation.

En deuxième mi-temps, la physionomie du match s’avérait assez similaire. Rennes poussait pour revenir dans la partie et arrivait à ses fins à vingt minutes du terme. Après une première tentative en pivot hors cadre, Hunou trouvait la lucarne de Dreyer (2-2, 73e), dans la foulée d’une action bien construite sur le flanc gauche par le duo Raphinha-Gboho. Incapables de sortir de leur moitié de terrain, les Picards étaient pourtant les plus dangereux en fin de match. Sur un nouvel errement de la défense centrale rennaise, Mendoza butait sur Salin qui accompagnait ensuite du regard la tête de Lefort au-dessus de sa barre sur corner (85e).

Titulaire et capitaine, Monconduit était donc celui qui permettait aux Amiénois de rallier les quarts de finale, où ils défieront Lille, au cœur d’un enchaînement de quatre rencontres en onze jours. De quoi démarrer tambour battant 2020. Avant ça, il faudra tenter de résister à l’ogre parisien, samedi soir. Un tout autre défi.

Romain PECHON

AMIENS SC – STADE RENNAIS : 3-2 (2-1)

1/8e de finale de la Coupe de la Ligue

Stade Crédit Agricole la Licorne, Amiens

Arbitre : Mme Frappart

Buts : Zungu (35e), Mendoza (42e), Monconduit (90e+1) pour Amiens ; Bourigeaud (27e, s.p.), Hunou (73e) pour Rennes

Avertissements : Zungu (38e), Cornette (88e), Monconduit (90e+3) pour Amiens ; Raphinha (88e) pour Rennes

Amiens SC : Dreyer – Calabresi, Dibassy, Lefort, Aleesami – Monconduit (c.), Gnahoré (Blin, 77e), Zungu – Diabaté (Cornette, 77e), Konaté (Lahne, 62e), Mendoza

Remplaçants : Gurtner (g.), Chedjou, Blin, Talal, Akolo, Cornette, Lahne

Entraîneur : Luka Elsner

Stade Rennais : Salin – Boey (Traoré, 46e), Gnagnon, Nyamsi, Morel (c.) – Tait, Bourigeaud, Cavaminga, Del Castillo (Raphinha, 69e) – Hunou, Gboho (Da Cunha, 85e)

Remplaçants : Mendy (g.), Traoré, Da Silva, Lea Siliki, Da Cunha, Raphina, Niang

Entraîneur : Julien Stéphan

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dubois
1 année il y a

superbe match , comme ont les aimes dans notre jeux amienois , ont voudrait avoir ce même état d’esprit en ligue 1 conforama , un peut de relachement en seconde période , mais une bonne fin de match qui grace à Monconduit sauve l’équipe de la phase des tires au but ,Cela fait plaisir d’avoir une cohésion dans l’équipe un esprit peut être retrouvé pour la suite de la ligue 1 conforama qui ne sera pas simple avec la rencontre du psg .
Bravo à l’équipe de nous avoir donner une belle soirée .

Amiens SC

[CDL] Amiens SC – Rennes : le live de la rencontre

Thomas Monconduit (Amiens SC) : « Ça va faire du bien »