L’Amiens SC veut concrétiser ses progrès à Toulouse

Malgré un contenu intéressant face à Nantes (1-2) et à Nice (1-0), l’Amiens SC reste sur trois défaites consécutives en championnat. Également en délicatesse à l’extérieur, les Amiénois aspirent à mettre fin à leurs différentes séries négatives face à une formation de Toulouse tout aussi mal en point. 

Deux équipes en difficulté

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Christophe Pélissier est ressorti particulièrement frustré des deux dernières rencontres de son équipe. Bien entrés dans la partie, les Amiénois ont payé à chaque fois un manque criant d’efficacité dans les deux surfaces de réparation. Pourtant, Amiens « méritait une unité minimum » sur ces deux rencontres, selon son entraîneur qui entendait positiver avant de défier Toulouse, pour un troisième déplacement consécutif (toutes compétitions confondues) en l’espace de dix jours. « Je veux qu’on réitère ce que l’on a fait à Nice dans l’organisation. Quand on n’arrive pas à marquer, on est un peu plus friable défensivement et c’est ce qu’il nous arrive actuellement, reconnaît Pélissier. Mais il faut continuer à garder la confiance des joueurs, du groupe pour que l’on ne joue pas timoré. Il ne faut surtout pas que l’enjeu prenne le pas sur le jeu. »

Toutefois, la pression du résultat est bien réelle pour Amiens, qui n’a marqué qu’un seul but en six déplacements et demeure surtout barragiste à l’aube de la troisième trêve internationale de la saison. « Les deux équipes ne sont pas dans une bonne dynamique, c’est sûr, et c’est un match où il y a déjà une pression du résultat importante, concède l’entraîneur de l’ASC. Mais on est à l’extérieur, et je pense que la pression est encore plus forte sur Toulouse qui ne peut pas se permettre de laisser des points à domicile. » Une formation toulousaine qui n’a plus gagné en championnat depuis fin août, glissant inexorablement au classement. « Malgré leur première défaite à Marseille, ils avaient fait un super début de saison, retient Pélissier. C’était très intéressant mais ils ont eu un peu trou d’air assez logique vu la cascade de blessés qu’ils ont subi. »

Malheur au perdant

À l’instar de Toulouse, Amiens n’a pas été épargné par les blessures depuis le début de la saison. Néanmoins, Stiven Mendoza fera son retour dans les rangs picards, alors qu’Alain Casanova devra composer sans Ibrahim Sangaré, auteur d’un très bon début de saison. « C’est le lot de beaucoup d’équipes en ce moment, et on s’aperçoit que lorsque l’on n’a pas tout son effectif, surtout les joueurs cadres, ça devient un peu plus compliqué, glisse Christophe Pélissier en connaissance de cause. On sait aussi la qualité des joueurs offensifs toulousains. » À commencer par Max-Alain Gradel, impliqué sur sept des onze buts haut-garonnais. « Il n’y a pas que lui, clame le technicien amiénois. Le week-end dernier, on savait aussi la qualité des offensifs niçois et je trouve que l’on a très bien répondu défensivement. On espère en faire de même à Toulouse. »

Histoire de s’éviter un quatrième revers de rang et ainsi aborder la rencontre face à Marseille avec l’obligation de réaliser un authentique exploit, au risque sinon de terminer le mois de novembre avec seulement dix points au compteur, soit huit points de moins que la saison dernière à pareille période. « Le sentiment de panique, il faut le laisser aux gens de l’extérieur, qui jugent très bien les performances de l’équipe. On sait très bien comment on doit travailler sur la durée, assure Pélissier. La seule chose qui m’importe, c’est d’essayer, tous les jours, de rendre mon effectif meilleur et plus performant. Les résultats sont souvent très difficiles, c’est le cas actuellement, mais il faut montrer au groupe que l’on sait où l’on va et où on veut aller. »

Or, pour espérer se maintenir en Ligue 1, Amiens va bien devoir prendre des points à un moment donné. Et quoi de mieux qu’un concurrent direct, en perte de vitesse, pour enfin signer une première victoire à l’extérieur et ainsi espérer lancer une dynamique favorable ? 

Romain PECHON

TOULOUSE FC – AMIENS SC 

13ème journée de Ligue 1 Conforama

Samedi 10 novembre, 20 heures

Stadium Municipal, Toulouse

Arbitre : M. Wattellier

Laisser un commentaire