L’Amiens SC veut repartir de l’avant !

@Panoramic

Après deux défaites face à Nîmes (3-0) et Monaco (0-2), l’Amiens SC n’a plus le droit à l’erreur face à la lanterne rouge du championnat, l’EA Guingamp. Premier relégable, la formation de Christophe Pélissier a l’occasion de mettre à huit points son adversaire et surtout de s’extirper de la zone rouge en cas de succès. 

Un nouveau match à six points

Si performant contre les concurrents directs l’an passé, Amiens vient de laisser filer de précieux points en l’espace de trois jours. Deux revers qui s’ajoutent surtout à une série de quatre défaites en cinq matches qui a plongé les Picards dans la zone rouge. « On connaissait la difficulté de la tâche, et l’urgence de prendre des points, assure pourtant Christophe Pélissier. C’était un match important pour casser la spirale, mais on n’a pas su le faire. Une fois que l’on a dit ça, il faut s’appuyer pour continuer. Le combat continue, autrement, on arrête tout. »

Et même si l’entraîneur amiénois affirme l’inverse, réfutant notamment l’expression de match à six points, l’urgence se reporte bel et bien sur le match contre Guingamp, ce samedi. « À l’intérieur du vestiaire, tout le monde a la lucidité pour savoir que l’on est dans une période très difficile et qu’il y a urgence de points, mais on ne va pas répéter cela tous les jours, assène-t-il. Le plus important dans ces moments-là, c’est d’avoir du caractère et de l’unité parce que ce sont les équipes qui auront ça qui pourront espérer s’en sortir. »

Maintenir la confiance pour inverser la dynamique

Et sur ce point, Christophe Pélissier a apprécié la réaction d’orgueil de ses joueurs face à Monaco, trois jours après le non-match livré à Nîmes. « Le caractère et l’unité étaient présents. On sait que quand on est dans les profondeurs du classement, l’aspect psychologique est important, prévient Pélissier. On sait aussi que rien ne tourne en notre faveur, et qu’il faut aller au-delà de ça. Malgré les mauvais résultats, il faut expliquer au groupe qu’il faut aller au combat, rester positif, aller de l’avant et essayer de prendre des points. » Tel est le remède trouvé par l’entraîneur de l’ASC pour évacuer la déception associée à cette onzième défaite de la saison face à Monaco.

Une stratégie partagée par Jocelyn Gourvennec qui a renouvelé sa confiance à son gardien, Karl-Johan Johansson, auteur d’une incroyable faute de main contre Dijon, enfonçant un peu plus une formation bretonne à la dérive depuis le début de saison. « Quand on voit le potentiel et les individualités qu’il y a à Guingamp sur le plan offensif, c’est surprenant qu’ils soient à cette place mais l’aspect psychologique prend tellement le dessus, constate Pélissier. Dans les bons moments, il faut être capable d’entretenir la spirale et dans l’autre sens il faut réussir à en sortir. C’est une mission d’urgence, il n’y a pas trente-six solutions. »

Effectivement, seule la victoire permettra à Amiens de mettre fin à l’hémorragie et de faire plonger définitivement ou presque un adversaire direct dans la course au maintien.

Romain PECHON

EA GUINGAMP – AMIENS SC

17ème journée de Ligue 1 Conforama

Samedi 8 décembre, 20 heures

Stade de Roudourou, Guingamp

Arbitre : M. Bastien

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire