Après une saison pleine en Régional 1 avec l’US Camon, Julien Lomboto a fait le grand saut vers le monde professionnel en signant un contrat stagiaire de deux saisons avec le RC Strasbourg. A tout juste 18 ans, le milieu de terrain est peut-être bien au début d’une grande carrière. Portrait.

Publicité

De l’Amiens SC à Camon

Non conservé par l’Amiens SC et arrivé à l’US Camon il y a deux ans, Julien Lomboto aurait pu oublier ses rêves de professionnalisme. Mais à force de caractère, le jeune milieu de terrain a su rebondir malgré les épreuves, grâce, notamment, au soutien appuyé de son agent. « L’idée pour ce joueur était de lui trouver une structure professionnelle à court ou moyen terme, explique Jean-Marc Bertille. On a mis en place un processus autour de lui pour pouvoir l’aider à progresser parce qu’il avait pas mal de lacunes à l’époque. Il fallait rattraper le retard technique, athlétique et physique parce qu’il avait pas mal de problèmes à ce niveau. »

Publicité

Car ce déficit physique l’empêchait de performer dans la durée, et pouvait couper court à ses ambitions de Ligue 1. « Sur le plan physique, on a été obligé de lui mettre un préparateur pour qu’il compense la différence entre son quadriceps droit et le gauche ce qui ne lui permettait pas d’enchaîner les matches, et surtout dans un club professionnel, détaille l’agent du néo Strasbourgeois. Le seuil de tolérance maximum de différence est de 6% et il était à 30%, c’était beaucoup trop. » Cet axe de travail, lié à un lourd investissement au quotidien, a permis à Julien Lomboto de franchir les paliers à vitesse grand V.

Publicité

Une seconde chance à Strasbourg

Néanmoins, il a également fallu passer par un travail psychologique pour repartir de l’avant. « Julien a joué une saison complète en U17 Nationaux et à l’issue de cette saison plutôt difficile sur le plan collectif, ils sont descendus, continue Bertille. […] Il sortait d’un échec à l’Amiens SC parce qu’il n’a pas été conservé. Ce n’était pas un cas désespéré mais un garçon qui a des ambitions et n’est pas conservé dans un club pro et en plus descend en U17, il faut le requinquer moralement. » Couplé au travail scolaire d’un élève brillant désormais titulaire d’un bac scientifique avec mention, ce labeur a permis à Lomboto d’attiser l’envie alsacienne.

Publicité

De quoi rendre fier son entraîneur à l’US Camon, Titi Buengo, qui croit en l’avenir son ex-joueur. « Julien, je suis persuadé qu’il jouera en Ligue 1 dans quelques mois, avoue-t-il. Thierry Laurey (ndlr : l’entraîneur de Strasbourg) aime ce profil de milieu de terrain qui charbonne, qui va au contact, qui couvre beaucoup de terrain, qui casse les lignes par sa puissance, son coup de rein sur la prise de balle. » Et de faire une comparaison avec un autre Strasbourgeois. « Il a déjà réussi à faire éclore Fofana, qui venait aussi de Régional 1, et qui a signé pour 20 millions à Monaco. Je suis persuadé que Julien peut avoir la même trajectoire. »

Une comparaison également faite par son nouveau club. « Son objectif personnel est, à court terme, d’aller chercher la Ligue 1. On a un objectif commun qui est d’aller prendre des entraînements avec le groupe pro sur la deuxième partie de saison, ajoute Jean-Marc Bertille. C’est le but et le projet sportif que le club lui a donné aussi. Avec les qualités qu’il a, ils ont fait des comparaisons avec Fofana qu’ils avaient récupéré avant qu’il n’aille à Monaco, et ils ont vu beaucoup de similitudes entre ces deux joueurs. Ils se disent que potentiellement, si tout se passe bien et qu’il s’impose, il peut faire mieux que lui. »

Et s’il a été convoité notamment par Saint-Etienne, Nice, le FC Porto ou encore l’Atlético, l’Amiens SC ne s’est jamais manifesté pour récupérer son ancien joueur. « Je ne dirais pas qu’il n’y avait pas la volonté parce que je connais bien le club d’Amiens, termine l’agent de Julien Lomboto. Ils suivaient Julien de très près mais quand vous êtes dans un club professionnel vous devez prendre en compte votre effectif et votre budget. Au poste de Julien, il y a aussi un grand espoir du club. Amiens ne peut pas prendre tout le monde et ils ont des priorités. »

De quoi faire penser à Titi Buengo que « Amiens va regretter de ne pas lui avoir donné sa chance« , face à un jeune qui « a le talent pour et la tête bien faite pour rester sérieux« . C’est désormais toute la difficulté qui se dresse sur la route du monde professionnel pour Julien Lomboto.

A.R. avec R.P.

A lire aussi : 

Charly Delaporte (ESC Longueau) : « Gagner du temps de jeu et m’imposer »

Régional 1 : Jonas Adjidé de retour à l’US Camon !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire