Consultante pour le Canal Football Club, Laure Boulleau a commenté la décision rendue par le juge des référés du Conseil d’Etat, mardi dernier. Selon elle, celle-ci pourrait bien ne pas suffire pour déboucher sur un maintien en Ligue 1 de l’Amiens SC.

Publicité


Un problème de forme et non de fond

« Cela ressemble plus à un problème de papier, que de remise en question de la décision du conseil d’administration. On va avoir des problèmes de calendrier, de répartition des droits TV. Et je ne parle même pas de l’uniformité entre le monde professionnel et le monde amateur. En communiquant sur leur maintien après la décision du Conseil d’Etat, les clubs d’Amiens et Toulouse ont fait de la communication, ils auront l’impression d’être encore un peu plus les victimes dans cette histoire. Les conséquences pour eux sont importantes, ils ont communiqué pour démontrer qu’ils avaient raison. »

Publicité


Source : Canal +

A lire aussi : 

Pierre Ménès : « La Ligue 1 à 22 ? Il faudrait un sacré retournement de veste »

Nathalie Boy de la Tour (LFP) : « La décision rendue par le Conseil d’Etat est une décision de forme »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments