Invité de marque du Live Facebook organisé par l’Amiens SC ce mercredi soir, Laurent Blanc a apporté son soutien au club picard dans son combat pour une Ligue 1 à 22 la saison prochaine. A l’instar de Bernard Joannin, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France estime que les instances du football français ont manqué d’humanité en décidant de reléguer les deux derniers sur la base d’une saison incomplète.

Publicité


Une décision prématurée 

« Il aurait été possible de prendre des mesures exceptionnelles avec un petit peu plus de recul. Je pense que le recul n’a pas été très présent. Chacun a un peu regardé sa situation et essayé de sauver son club. Même s’il a été touché par la décision d’arrêter tous les championnats et qu’il va vivre des moments difficiles, je pense que le football professionnel va s’en sortir. Les droits TV vont être multipliés. Mais par rapport à cette crise, il faudrait tirer des enseignements, avoir du recul et analyser les bonnes ou mauvaises décisions qui ont été prises. Est-ce qu’on aurait dû être plus solidaires ? Bien sûr que oui. La solidarité se juge quand vous êtes dos au mur. Il y aurait dû avoir des réunions et une attitude qui nous aurait grandis. »

Publicité


Une Ligue 1 à 22 clubs est possible 

« Ce qu’il fallait éventuellement faire pour avoir plus d’humanité, c’est dire : le premier est champion, on ne fait pas de descente, et l’année prochaine on joue à 21 ou 22. Je pense qu’il fallait déterminer un champion, un 2e, un 3e, un 4e, un 5e et un 6e pour les Coupes d’Europe, qui sont très importantes pour les clubs, les droits TV et l’UEFA. Il faut faire un classement, on est obligé. Mais essayons de faire preuve d’un peu d’humanité en disant qu’on fait un classement mais sans descente. N’oublions que pas la Coupe de la Ligue n’existera plus la saison prochaine. Si la Ligue 1 est à 22 clubs, ça entraîne quatre journées de plus, il faut les caser. Mais il n’y aura plus la Coupe de la Ligue, donc il y a un créneau pour que ça se joue à 22 clubs. »

Publicité


Mobiliser les acteurs pour gagner la bataille

« Je ne suis pas sûr qu’un recours devant les instances soit la solution. Mobiliser le mouvement sportif, avec les joueurs, les entraîneurs et présidents, pourrait éventuellement faire avancer les choses en disant qu’il est d’accord pour jouer à 22 clubs la saison prochaine. Le seul mouvement qui peut faire évoluer les choses, c’est le mouvement sportif. C’est l’unique solution. Le classement est établi, ceux qui jouent la Coupe d’Europe sont établis, mais prenons une décision pour ne pas pénaliser ceux qui n’ont pas pu défendre leurs chances de rester en Ligue 1 ou Ligue 2. »

Publicité


Source : Amiens SC Football

A lire aussi : 

> John Williams (Amiens SC) : « On avait beaucoup d’espoir de pouvoir revenir sur Nîmes et pourquoi pas sur Dijon »

Pierre Ménès : « Je compatis à la tristesse des Amiénois mais… »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marc D
Marc D
5 mois il y a

Bien Mr le professeur