ASC Tanchot
Panoramic

Au terme d’une semaine extrêmement agitée, puisque marquée par la mise à l’écart de Luka Elsner, l’Amiens SC va tenter de se remettre dans le droit chemin face à Caen, ce samedi. Un match qui marquera également la prise de pouvoir (temporaire ?) d’Oswald Tanchot, promu numéro 1 pour ce match face aux Normands de Pascal Dupraz. Entretien. 

Publicité


Comment mettre en danger cette solide équipe de Caen ? 

En jouant un football avec beaucoup d’enthousiasme et de générosité, en montrant aussi du culot ! Ce n’est pas en étant spectateur qu’on va les mettre en difficulté. On n’a pas de complexe à faire, on a besoin que les joueurs se libèrent, qu’ils aient les têtes fraîches et non pas des pensées négatives à leur entrée sur le terrain. Il faut réussir à créer une bulle dès le dernier entraînement jusqu’au coup d’envoi, qu’on soit tous dans cette bulle et qu’on en sorte uniquement à la fin du match.

Publicité


Allez-vous procéder à de nombreux changements pour tenter de créer ce fameux électrochoc ? 

Il n’y a pas l’idée de faire des changements pour faire des changements, cela n’a pas de sens. Une semaine de travail est pleine de tendances, il y a des choses qu’on sent à l’entraînement, des rapports de force avec l’adversaire à prendre en compte, des joueurs qui ont eu envie de nous envoyer des signaux très forts par rapport à leur investissement, à la qualité de leurs séances. Mon rôle, avec Romain (Poyet), est d’essayer de sentir ces signaux et de pouvoir imaginer tout ça dans une impression collective. Il y aura sans doute des ajustements mais c’est parce qu’on est convaincu que cela nous permettra de donner le maximum. On a aussi dû s’adapter à un évènement fort en début de semaine, on a déjà dû se réorganiser. Il ne fallait donc pas rajouter plus de modifications que cela au groupe. On a surtout été dans la continuité.

Publicité


Depuis le début de saison, le groupe est mouvant entre les joueurs en instance de départ. Quelle est votre approche sur le sujet ? 

Avec John (Williams), on s’est vus en début de semaine et on a décidé qu’il y aurait un point jeudi soir, parce qu’on est dans une période difficile avec le mercato qui se termine. Si les garçons sur lesquels on comptait étaient toujours au club et pas en instance de départ immédiat, ils pouvaient entrer dans nos choix. On a complètement occulté les transferts possibles ou pas possibles. On prend les joueurs les plus à même de faire briller le club contre Caen et de retrouver de la performance sur ce match.

Comment faire pour que votre secteur offensif soit plus tranchant ?

C’est une dynamique d’équipe, c’est un tout. Si on est meilleurs dans l’animation du jeu, nos attaquants vont se mettre plus en valeur et nos occasions seront plus nettes. Parce qu’il faut reconnaître, qu’en dépit d’une possession importante, il ne s’est rien passé offensivement sur le dernier match. On ne s’est pas créé d’occasions. Je ne crois pas que ce soit en marquant le trait sur nos attaquants, en disant que c’est de leur faute, que cela va s’améliorer. Ils ont tous fait la preuve de leur qualité à un moment ou un autre de leurs carrières. Je crois qu’il est grand temps d’arrêter de parler des individus. Sur ce match, il faut qu’on se comporte en équipe et que chacun y mette ce qu’il est capable d’y mettre et qu’il y ajoute même le supplément d’âme.

Propos recueillis par Romain PECHON

SM CAEN – AMIENS SC

Sixième journée de Ligue 2

Samedi 3 octobre, 15h30

Stade d’Ornano, Caen

Arbitre : M. Stinat

A lire aussi : 

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « C’est une première pour moi »

[J6] Amiens SC : Composez votre onze pour affronter Caen

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments