Après Lyon et Marseille en début de saison, l’Amiens SC a tenu tête à un autre poids lourd du championnat, en l’occurrence le Paris Saint-Germain, le week-end dernier. Avec une première mi-temps proche de la perfection, cette rencontre est-elle la meilleure du club picard en Ligue 1 ?

Publicité

Amiens SC – PSG (4-4) : des émotions uniques

« C’est assez irréel ! Ça l’était pour nous et je pense que ça l’était aussi pour les supporters (…) C’est un match fou qu’on aurait aimé gagner, vu la physionomie de la première mi-temps (…) En attendant, tout point est bon à prendre, surtout contre Paris. » A l’instar du plus grand nombre, Serhou Guirassy avait bien du mal à savoir sur quel pied danser après le prolifique et inattendu match de l’Amiens SC face au Paris Saint-Germain. Et pour cause, les Amiénois sont passés par toutes les émotions lors de ce choc des extrêmes. Après avoir mené 3-0 à la quarantième minute de jeu, l’actuel dix-neuvième de Ligue 1 a finalement été en position de perdre la rencontre sans le but égalisateur de son meilleur buteur en toute fin de rencontre. Une ultime émotion qui permet de garder une image globale positive de ce match de folie qui marquera à jamais l’histoire du club.

Publicité

Amiens SC – Lyon (1-2) : l’exploit à portée de main

Longtemps, ce match a été considéré comme la meilleure prestation de l’Amiens SC en Ligue 1. Face à un Olympique Lyonnais en pleine bourre, la formation entraînée par Christophe Pélissier avait répondu dans le jeu, ballottant même leurs adversaires sur certaines phases de jeu en seconde période. Avant ça, Serge Gakpé avait ouvert le score en reprenant à bout portant un bon centre de Danilo Avelar. L’international togolais était même tout proche d’un doublé sans un bon jaillissement d’Anthony Lopes dans ses pieds. Et même si Houssem Aouar égalisait sur une offrande de Tanguy Ndombélé, Amiens se procurait la balle de match suite à une faute de Tousart sur Avelar. Moussa Konaté sorti, c’est Gaël Kakuta qui prenait ses responsabilités et voyait son penalty échouer sur le poteau droit. Finalement, Lyon l’emportait dans les ultimes secondes sur un nouveau but d’Aouar. Rageant.

Publicité

Amiens SC – Nice (3-0) : la première historique 

A tout jamais, cette victoire restera comme la première de l’histoire de l’Amiens SC en Ligue 1. Après des débuts difficiles, avec trois défaites contre le Paris Saint-Germain, Angers et Saint-Etienne, le promu picard ouvrait son compteur avec la manière contre l’OGC Nice, récent barragiste pour une qualification en phase de groupes de la Ligue des Champions. Recruté pour être le maître à jouer de la formation amiénoise, Gaël Kakuta ouvrait le score d’un coup franc parfaitement distillé au quart d’heure de jeu. Puis, Moussa Konaté doublait la mise en coupant au premier poteau un bon corner d’Emmanuel Bourgaud. L’international sénégalais donnait encore un peu plus de relief au premier succès de l’Amiens SC en Ligue 1 en ponctuant à bout portant l’excellent travail de Harrison Manzala sur le côté gauche.

Publicité

Il y aussi : 

A ce jour, le plus large succès d’Amiens en Ligue 1 reste sa victoire contre Reims (4-1) au début de la saison 2018/2019. Un match qui avait vu Amiens profiter de sa supériorité numérique pour offrir un véritable festival offensif à son public. En octobre dernier, c’est face à l’Olympique de Marseille (3-1) que les Picards ont sorti le grand jeu.

A lire aussi : 

SOS corner à l’Amiens SC !

L’Amiens SC et la récurrence de la faute professionnelle

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire