Les Canaris veulent s’envoler au classement

Source ; Ouest-France

Alors que le début de saison Nantais ressemblait à un long calvaire, avec une communication du Président Kita parfois limite, les Canaris ont fait appel à Vahid Halilhodzic. Ce dernier retrouve un club qu’il connait bien pour y avoir évolué comme joueur. Et, malgré une première grosse défaite face à Bordeaux, le message du Coach semble avoir déjà porté ses fruits, avec une belle victoire contre un Téfécé un peu limité. Un regain de forme au meilleur moment, avec des matchs abordables à venir.

La suite après cette publicité

Un effectif de qualité mais pas en quantité

Les Nantais ont vu certains joueurs quitter le nid en fin de contrat, tel Léo Dubois. Il aura fallu compenser les nombreux départs importants, et il semble que le mercato était de qualité. Cependant, le nombre de joueurs pouvant apporter des solutions est moindre.

La suite après cette publicité

Départs : Awaziem (FC Porto), Bammou (Caen), Djidji (Torino), Dubois (Lyon), El Ghanassy (Al Raed), Iloki (Libre), Nakoulma (Libre), Stepinski (Chievo Verone), Thomasson (Strasbourg).

La suite après cette publicité

Arrivées : Boschilia (Monaco), Evangelista (Udinese), Fabio (Middlesbrough), Kara Mbodji (Anderlecht), Krhin (Grenada), Limbombé (Bruges), Miazga (Chelsea), Traoré (Troyes), Waris (FC Porto).

La suite après cette publicité

> lien a insérer

La forme du moment

Il est vrai que, sans le match de ce Week end, les Nantais ne seraient pas venus dans les meilleures conditions dans la Somme. En effet, des défaites à Lille et face à Nice (2-1), un match nul (1-1) face à l’Olympique Lyonnais sur le terrain de ce dernier et une nouvelle défaite à Bordeaux (3-0) ne laissaient pas présager un retour des Canaris dans la course au maintien tant leur niveau inquiétait. Mais le dernier match a redonné des couleurs (Jaune) au FCNA. Une belle victoire sur un score sans appel de 4-0 face à Toulouse, peu en verve sur cette rencontre.

  • Lille 2 – 1 Nantes (Koulibaly)
  • Nantes 1 – 2 Nice (Sala)
  • Lyon 1 – 1 Nantes (Boschilia)
  • Bordeaux 3 – 0 Nantes
  • Nantes  4 – 0  Toulouse (Sala X3, Boschilia)

L’entraîneur : Vahid Halilhodzic

En voilà un entraîneur qui a voyagé au quatre coins du monde. Mais c’est surtout en France qu’il s’est fait une réputation, le FC Nantes étant tout de même son 5e club français. Celui qui emmena le LOSC de la Ligue 2 à la Ligue des Champions la saison suivante aura également dirigé plusieurs sélections, avec plus ou moins de succès. Mais il reste une valeur sûre du championnat français. Il est connu pour des entrainements physiques, difficiles à suivre, mais les résultats parlent en sa faveur.

  • 1990 – 1992 : Velez Mostar
  •    1993 – 1994 : AS Beauvais Oise (10v, 19n, 13d)
  •    1997 – 1998 : Raja Casablanca (28v, 14n, 3d)
  •    1998 – 2002 : Lille OSC (79v, 44n, 36d)
  •    2002 – 2003 : Stade Rennais (15v, 10n, 18d)
  •    2003 – 2005 : Paris Saint-Germain (28v, 21n, 14d)
  •    2005 – 2006 : Trabzonspor (12v, 5n, 9d)
  •    2006 – 2007 : Ittihad Djeddah (7v, 1n, 2d)
  •    2010 – 2011 : Dinamo Zagreb (24v, 4n, 4d)
  •    2011 – 2014 : Algérie (19v, 5n, 7d)
  •    2014 – 2015 : Trabzonspor (4v, 8n, 2d)
  •    2015 – 2018 : Japon (21v, 9n, 8d)
  •    2018 – Auj.  : FC Nantes (1v, 0n, 1d)

Des milieux Canaris créatifs mais quelques errances

L’effectif Nantais semblait être amené à jouer les premiers rôles. Et, depuis le changement d’entraineur, le milieu composé de Girotto, Boschilia, Rongier et Limbombé montre les qualités techniques importantes. De plus, le serial-buteur argentin Emiliano Sala profite du moindre petit espace pour trouver les filets. Enfin, Nantes possède un grand gardien(dans tous les sens du terme) avec Tatarusanu.

Cependant, il existe peu de solutions en attaque où, hormis Sala et Boschilia, auteurs de 9 buts à eux deux, seuls Koulibaly et Evangelista ont marqué, ainsi que Mitrovic (Strasbourg) contre son camp. Certaines recrues comme Waris peinent également à trouver leurs marques. Il est également à noter une relative faiblesse défensive.

> lien à inserer

Le joueur à suivre : Emiliano Sala

Il ne possède ni le talent de son homonyme de Liverpool, ni de son compatriote Argentin Lionel Messi. Pourtant, Emiliano Sala est un joueur qui marque régulièrement. En vrai renard des surfaces, il marque souvent de la tête ou en reprenant des ballons dans la surface. Il avait d’ailleurs marqué l’unique but l’an dernier en toute fin de match. Ne jamais lui laisser la moindre opportunité. Il la saisirait quasiment à chaque fois.

 

Le FC Nantes viennent de sortir un peu la tête de l’eau. Mais ces canaris restent vulnérables et loin d’être guéris. Ils vont s’appuyer sur la base du coach Vahid, à savoir la défense. Mais, si Sala ne marque pas, ils éprouvent les plus grandes difficultés à se procurer et concrétiser leurs actions. Qu’en sera-t-il ce Samedi ? 

Kévin KONRAD

Laisser un commentaire