Co-président de l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP), Philippe Piat proteste contre le nouvel amendement qui prolonge de trois à cinq ans le premier contrat des sportifs et évoque même l’hypothèse d’une grève générale, fin septembre. 

Publicité


Un amendement qui fait débat 

Et si l’on devait  tout simplement reporter la 6ème journée de Ligue 1 ? Aussi surprenante soit-elle, cette hypothèse pourrait bien devenir réalité. En déplacement à Strasbourg, l’Amiens SC pourrait ainsi disputer ce match à une date ultérieure. Effectivement, l’UNFP conteste un amendement de la nouvelle loi travail, relative à l’apprentissage et à la formation professionnelle, qui fait allonger la durée du premier contrat professionnel des joueurs de trois à cinq ans. Une décision qui favoriserait les clubs et fragiliserait les joueurs selon le syndicat des joueurs.

Publicité


Un mouvement de contestation réunissant l’UNFP et les différents membres de la Fédération nationale des associations et syndicats de sportifs (FNASS) est donc au programme pour le week-end du 22 septembre et celui-ci pourrait même se transformer en grève selon Philippe Piat : « Une grande pétition commence à circuler dans l’ensemble de nos disciplines et nous avons acté un mouvement collectif réunissant toutes les forces vives du sport professionnel. Un mouvement de grève générale ». Il reste un peu plus de deux mois pour éviter d’en arriver jusque-là.

Publicité


Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments