Les tops et les flops : Longueau n’a pas tremblé, Amiens a loupé Kakuta

Kakuta

Chaque mois, la rédaction du 11 Amiénois vous livre les tops et les flops qui ont marqué le football local à Amiens, ces trente derniers jours. Ce mois-ci, on revient sur l’épopée de Longueau en Coupe de France ou bien encore le mercato rocambolesque de l’Amiens SC. 

> TOPS 

L’ESC Longueau la tête haute et toujours en tête 

Présent pour la première fois de son histoire en 32es de finale de Coupe de France, l’ESC Longueau est sorti la tête haute face à la formation de Vitré (0-0, 1-3 t.a.b), tombeur par la suite du Havre (3-0), actuel septième de Domino’s Ligue 2. Loin d’être perturbés par cette fin d’épopée, les hommes de Sébastien Léraillé ont retrouvé le championnat en infligeant une véritable correction à l’Internationale Soissonnaise (10-1). Toujours en lice pour terminer la saison en restant invaincu, Longueau pourrait surtout prendre une option définitive sur la montée en cas de succès contre Saint-Maximin, son premier poursuivant.

Ailly-sur-Somme est encore en vie

Au fond du trou, Ailly-sur-Somme avait débuté l’année par un énième revers contre Wasquehal (0-1). Lanterne rouge, la formation entraînée par Yohane Moreira a alors relevé la tête contre Saint-Omer, deuxième de son groupe de Régional 1. Grâce à un but de Jean-Baptiste Garnier, récent transfuge du SC Abbeville, les Aillygeois se sont donné un sursis dans la course au maintien (1-0). S’il sera très dur de s’en sortir, les coéquipiers de Thomas Kwinta ont démontré qu’ils n’avaient pas encore abdiqué. Il faudra donc compter sur eux même si ce succès demande une rapide confirmation.

Sur cette action, Garnier a inscrit le but victorieux d’Ailly-sur-Somme face à Saint-Omer (1-0), le 20 janvier dernier. 

> FLOPS

Des reports en série 

C’est un véritable fléau qui a encore touché le football amateur au mois de janvier, celui des reports successifs. Comme chaque année, les conditions météorologiques ont forcé l’organisateur des compétitions – en l’occurrence la Ligue de Football des Hauts-de-France (LFHF) a reporté deux week-ends successifs fin janvier. Alors que les acteurs du football s’accordent pour dire qu’une trêve hivernale pourrait être la solution à ces multiples reports, le problème se repose chaque année sur la table. En finalité, cela débouche sur des calendriers totalement incohérents avec une multitude de matches rejoués en avril et mai. Il serait peut-être temps de prendre une décision pour arrêter une supercherie qui dure depuis trop longtemps.

L’Amiens SC rate Gaël Kakuta

Décidément, les mercati se suivent et se ressemblent pour l’Amiens SC ! Un an après l’arrivée avortée d’Olarenwaju Kayodé, les dirigeants picards ne sont pas parvenus à conclure le retour de Gaël Kakuta. Priorité absolue du club, le meneur de jeu a été associé au club picard durant l’ensemble du mois de janvier. Confiants quant à leur capacité de conclure ce dossier, les représentants du club ont finalement échoué dans leurs négociations avec le Rayo Vallecano. Et même si un accord verbal avait été trouvé, les deux clubs ont finalement joué une partie de poker menteur qui a débouché sur un incroyable imbroglio le jour de la clôture du marché hivernal. Rageant.

Ardemment souhaité, Gaël Kakuta terminera finalement la saison en Espagne, le tout pour une histoire de documents le dernier jour du mercato.

Laisser un commentaire