L’ESC Longueau a chaussé les patins

ESC Longueau
oznor

Paintball le matin et hockey-sur-glace le midi, les joueurs de football de l’ESC Longueau ont eu le droit à une demi-journée de cohésion particulièrement intense, ce samedi. 

Se vider les têtes

À une semaine du 32e de finale Coupe de France face à Vitré, Sébastien Léraillé avait décidé d’offrir un moment de détente à ses joueurs, eux qui n’ont pas véritablement eu de répit ces derniers temps. « On avait proposé une charge de travail importante depuis la reprise (ndlr : le 22 décembre dernier), il était donc nécessaire de vider un peu les têtes sur le plan psychologique, assure l’entraîneur de Longueau. On ne joue pas un 32e de finale tous les jours, je pense qu’ils y pensent le matin en se levant, c’était donc l’occasion de le faire et de penser à autre chose. Avec Jérémie Thiebaut, on a donc organisé cette journée de cohésion dès le lendemain de la qualification contre Lannion. »

À l’exception de Bertin, Delcuse et Desenzani, absents pour raisons professionnelles, l’ensemble de l’effectif était donc présent au rendez-vous fixé dès l’aube, ce samedi. « On avait rendez-vous à 8 heures pour une séance de paintball, poursuit Gauthier Finaz. On a bien rigolé, je me suis fait allumer par plusieurs coéquipiers, à commencer par Nicolas Roussel et Simon Petit, mais la vengeance est un plat qui se mange froid. » Le milieu de terrain était finalement bien plus à son aise sur des patins : « Dans mon travail, je propose des initiations hockey-sur-glace à des clients, j’avais donc un peu plus d’entraînement que d’autres. »

Moment de partage avec les Gothiques

À commencer par Thomas Chatalen, grand amateur de sports US mais pour qui la pratique du hockey-sur-glace était néanmoins une découverte. « Ce n’est pas le genre de sport qu’on a l’habitude de faire. J’ai surtout essayé de ne pas tomber, tout en gérant la crosse et le palet, ce n’est vraiment pas simple, confie le gardien de but de Longueau. En tout cas, c’est vraiment un super sport et c’était cool de pouvoir le découvrir avec les joueurs d’Amiens que je remercie pour leur accueil. Ils nous ont laissés entrer sur la glace pendant leur entraînement, personne ne s’est pris au sérieux et on a bien rigolé. »

Et si les footballeurs étaient séduits, les hockeyeurs ont également apprécié le temps passé à faire découvrir leur sport, malgré un calendrier pour le moins chargé en cette fin d’année civile. « C’était un plaisir de vous accueillir et on vous souhaite le meilleur pour ce match« , clamait Mario Richer en clôture d’un discours de cinq minutes à destination des joueurs de Longueau, axé sur les notions de « travail » et « d’intensité« , si chères au technicien canadien. Un ultime échange de maillot et de fanion entre les deux entraîneurs venait clore cette demi-journée de cohésion.

Et alors que les Gothiques seront sur la glace pour défier Rouen ce dimanche, les joueurs de l’ESC Longueau seront au repos avant de se replonger pleinement dans la préparation de leur match de Coupe de France dès lundi. 

Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Amiens SC : bilan des joueurs prêtés

2018 dans le rétro : premier succès, braquage en règle et derby décisif