Dans la foulée du titre du Bayern Munich, le trentième de son histoire et huitième de rang, Karl-Heinz Rummenigge s’est félicité que la Bundesliga soit allée à son terme. Contrairement au championnat de France, frappé par un « drame« , ayant entraîné une avalanche de procès.  

Publicité


Une solution sportive

L’Allemagne ayant repris son championnat en mai, l’Espagne et le Portugal au début du mois, l’Angleterre ce mercredi et l’Italie en fin de semaine, la France restera donc le seul pays majeur du football européen à avoir stoppé sa saison. Une situation qui a fait réagir Karl-Heinz Rummenigge, le président du Bayern Munich, dans la foulée de la victoire synonyme de titre pour les Bavarois à Breme (0-1), mardi soir. « Le plus important était de finir la saison sur le terrain. Le pire qui aurait pu nous arriver aurait été une décision sportive prise sur tapis vert. Si on prend l’exemple de la France, on voit quel drame ça a provoqué, avec une avalanche de procès« .

Publicité


Cette réaction fait suite à une question posée sur le fait de fêter un titre dans un stade vide. « L’atmosphère était bizarre, avec à peine 20 personnes dans les tribunes, mais c’était la seule façon d’arriver à terminer cette Bundesliga« , a rappelé le boss du Bayern Munich. Loin d’être idéale, cette solution a au moins permis de terminer la saison et d’attribuer le titre, les places d’honneur et d’acter des montées et des relégations sur la base des performances sportives et non sur tapis vert.

Publicité


A lire aussi : 

Ludovic Giudicelli : « La décision du Conseil d’Etat ne valide pas une Ligue 1 à 22 clubs »

Amiens SC : La suppression de la trêve hivernale reste possible

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire