Ligue 1 : L’hypothèse d’une saison blanche relancée !

A l’occasion de l’audition de l’Amiens SC, de Toulouse et de Lyon devant le juge des référés du Conseil d’Etat, l’hypothèse d’une saison blanche, défendue en deuxième temps par le club rhodanien, a fait débattre bon nombre d’acteurs présents sur place. 

Le plan B de l’Olympique Lyonnais

Lancée par l’avocat de l’Olympique Lyonnais, dans l’optique où l’édition 2019/2020 de Ligue 1 ne pourrait pas reprendre, l’hypothèse d’une saison blanche a refait surface dans le débat lors de l’audience devant le Conseil d’Etat. « Comment considère-t-on un match qui n’est pas allé jusqu’au bout ? La meilleure justification est la saison blanche retenue dans la plupart des sports professionnels en France, rappelle l’avocat du club rhodanien. Dès lors qu’on ne peut finir une compétition suivant les règles à son origine, il faut annuler la saison et recommencer en prenant en compte les résultats de la saison passée. Toute autre méthode introduit un biais au regard de l’équité sportive. En n’ayant pas même nombre de matchs à domicile et à l’extérieur. Des équipes sont plus faciles à jouer que d’autres, on le sait. »

Une sortie qui a eu le don de faire sourire le juge des référés du Conseil d’Etat. « La notion de saison blanche peut recouvrir des réalités diverses selon certains, a-t-il tancé. Certains ne veulent juste pas être relégués, d’autres clubs veulent une saison plus que blanche et revenir à celle d’avant. La saison parfaitement blanche défendue par l’OL est-elle compatible avec les préconisations de l’UEFA ? » Une question à laquelle Didier Quillot s’est empressé de répondre. « Si on avait fait la saison blanche, la liste d’accès aux compétitions européennes n’aurait pas été acceptée, clame le DG de la Ligue. L’UEFA a laissé les ligues décider ce qui devait être du mérite sportif mais a écarté le principe de saison blanche. »

De son côté, Bernard Joannin a rappelé une nouvelle fois, avant l’audience, dans une interview accordée à nos confrères du Parisien, qu’il ne plaidait pas pour cette solution, demandant simplement « l’annulation de la relégation arbitraire d’Amiens« .

Source : Challenges

A lire aussi : 

Didier Quillot (LFP) : « La question de jouer la Ligue 1 à 22 clubs ne s’est même pas posée »

Amiens SC : Le Conseil d’Etat rendra son verdict la semaine prochaine !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Didier Quillot (LFP) : « La question de jouer la Ligue 1 à 22 clubs ne s’est même pas posée »

Alain Gest : « J’ai le sentiment que c’est très ouvert »