Ligue 1 Rennes Amiens SC

Président de la Fédération française de football (FFF), qui a décidé de mettre en attente sa décision concernant les champions amateur, Noël Le Graët s’est exprimé sur la possible reprise des compétitions professionnelles. Et selon lui, même si le confinement est levé tardivement, la possibilité d’aller au bout de l’exercice actuellement interrompu, tandis qu’il considère que les décideurs font enfin front commun.

Une reprise encore envisageable

« J’ai le sentiment que les championnats de L1 et L2 reprendront. A quelle date ? Je suis bien incapable de vous répondre. On peut jouer jusqu’à fin juillet, donc même avec une reprise à la mi-juin, les calendriers pourraient être tenus. Il est important et souhaitable que les titres sportifs soient décernés sur la base de résultats. »

Une union enfin réelle ?

« Forcément, je n’ai pas trouvé très opportun les tiraillements initiaux. Mais les choses s’arrangent autour de réunions constructives auxquelles je participe. Il n’y a pas besoin tirer les oreilles à untel ou untel. Chaque club, avec à sa tête un décideur doté de sa propre mentalité, est confronté à des difficultés spécifiques. La plupart n’ont pas toujours la même opinion. C’est le propre des démocraties. Mais finalement on arrive à trouver un chemin commun. »

Des conséquences à moyen terme

« La situation va se révéler délicate dans les prochaines semaines et les prochains mois avec un inévitable manque de trésorerie à déplorer. Mais le football reprendra ses droits. Le sport, quel qu’il soit, retrouvera sa place dans un délai plus rapide que d’autres secteurs d’activité. Ce n’est pas la partie, vous vous en doutez bien, la plus importante de l’économie française. »

Source : Le Parisien

A lire aussi : 

Ligue 1 : Pas de dérogation pour les footballeurs

Ligue 1 : Une saison prochaine à 22 clubs ?

Laisser un commentaire