@Amiens SC Football

Si la reprise partielle de l’entraînement en Allemagne, initiée par le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, a pu donner des idées aux clubs français, désireux d’anticiper un retour à la compétition, le ministère des Sports a rapidement coupé court à toute conjecture. 

Retour à l’entraînement…après le confinement

Dans un pays moins impacté par la pandémie du Covid-19, le Bayern Munich a repris l’entraînement par petits groupes tout en respectant certaines mesures de sécurité, pas de poignées de main, pas de douche au camp d’entraînement, distance de sécurité de quatre mètres entre les joueurs, lundi matin. Un procédé qui aurait pu inspirer les clubs du championnat de France, désireux de terminer la saison coûte que coûte, mais Olivier Veran, le ministre de la santé, a rapidement expliqué que cela serait impossible en France, précisant que cela « ne correspond pas aux critères fixés, aujourd’hui« .

« Je comprends les footballeurs et les athlètes mais cela fait partie des sacrifices demandés à la population, ajoute Olivier Véran. Les sacrifices quotidiens demandés aux Français sont énormes. » Dans le même temps, la municipalité de Paris a décidé d’interdire la pratique physique entre 10 et 19 heures, en raison du manque de respect du confinement. Une initiative qui pourrait bien être imitée et qui rendrait encore plus inaudible une dérogation pour les sportifs de haut niveau. Qu’importe les enjeux financiers en jeu, la santé demeure l’unique priorité dans le contexte actuel.

A lire aussi : 

La FIFA entérine un accord pour la prolongation des contrats !

Ligue 1 : Une saison prochaine à 22 clubs ?

Laisser un commentaire