Ligue 1 Rennes Amiens SC

Alors que la saison 2019/2020 de Ligue 1 Conforama est actuellement suspendue, en raison de l’épidémie de Covid-19 qui touche la France, les vingt clubs actuellement au sein de l’élite du football français ont trouvé un accord pour la répartition des droits TV pour la période 2020-2024. Explications.

Un partage équitable validé

A partir de la saison prochaine, la Ligue 1 se partagera 1,153 milliard d’euros contre 726,5 millions actuellement. Et si le mode de répartition de cette dernière somme ne changera pas, à savoir 47% du montant global est réparti à parts égales, 28% selon le classement sportif du club à l’issue de la saison et enfin 25% selon le nombre d’apparitions dans les premiers choix des diffuseurs, les 400 millions supplémentaires le seront dans leur totalité à part égale.

Ainsi, dès la saison prochaine, chaque équipe de Ligue 1 touchera 20 millions supplémentaires. Pour rappel, l’Amiens SC a touché en moyenne 21 millions de droits TV pour ses deux premières saisons au sein de la première division du football français. C’est donc une somme potentielle minimale de 40 millions d’euros qui attend l’Amiens SC à l’issue de la saison 2021-2022, le tout bien entendu conditionné à un maintien à l’issue de l’exercice en cours.

Enfin, le quotidien L’Equipe précise que les équipes considérées à vocation européenne (PSG, OL, OM, FCGB, ASSE, ASM, OGCN, LOSC et SRFC) se partageront le butin des droits internationaux, à savoir une somme avoisinant 60 millions d’euros par saison. Pour la Ligue 2, la situation est loin d’être réglée. Il existe actuellement un plafond de 110 millions d’euros par saison pour les vingt clubs. Pour aller au-delà, il faudra un accord total des 40 équipes professionnelles. Ce qui est loin d’être gagné puisque l’OM a déjà voté en défaveur du mode de répartition acté pour la Ligue 1.

A lire aussi :

Ligue 1 : Reprise mi-mai, fin en juillet ?

[RETRO] J1 : L’Amiens SC cède déjà sur le fil

Laisser un commentaire