Alors que Canal + et beIN Sports, diffuseurs des championnats de France pour la saison en cours, ont décidé de suspendre leur versement prévu ce dimanche, la Ligue de football professionnel (LFP) a dépêché une délégation pour tenter de sauver les droits TV.

Quatre présidents envoyés au front

Les compétitions étant suspendues depuis un peu plus de quinze jours, les diffuseurs ont décidé d’en faire de même avec la part des droits TV qu’ils devaient initialement verser en ce début du mois d’avril. Ainsi, c’est près de 150 millions d’euros que Canal + et beIN Sports ne verseront pas aux clubs professionnels, déjà dans une situation financière compliquée suite à l’arrêt du championnat pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

Face à cette situation de crise, le bureau de la LFP s’est réuni en urgence mercredi matin selon les informations de l’Equipe pour élaborer une stratégie de défense. Ainsi, Nasser Al-Khelaïfi (PSG), Jacques-Henri Eyraud (OM), Olivier Sadran (Toulouse) et Jean-Pierre Rivère (Nice) ont été désignés à l’unanimité pour discuter et négocier avec Canal+ et son patron Maxime Saada. En l’état, la LFP aspire à récupérer a minima la part non versée correspondant aux matches déjà diffusés, soit une somme avoisinant les 50 millions d’euros.

A lire aussi : 

Ligue 1 : beIN Sports imite Canal + !

Ligue 1 : Vers une fin de saison à huis clos ?

Laisser un commentaire