Ligue 1 : Vers un emprunt collectif pour traverser la crise ?

Amiens SC

Alors que l’ensemble des clubs professionnels sont actuellement confrontés à une crise des recettes, suite à l’arrêt des championnats pour lutter contre la pandémie du Covid-19, ces derniers envisagent un recours à un emprunt collectif massif.

La suite après cette publicité

Le Qatar à la rescousse ?

Si la situation sanitaire demeure la priorité à l’heure actuelle, les clubs professionnels de Ligue 1 et de Ligue 2 n’en restent pas moins menacés financièrement par l’interruption des compétitions. Déjà privés de leurs recettes « jour de match », (billets, buvettes, boutiques) voire de certains contrats de sponsoring, c’est désormais la menace de non-versement des droits TV et d’un marché des transferts sclérosé par un manque de moyens financiers qui pèsent désormais sur les formations de l’hexagone, malgré les mesures de chômage partiel mises en place un peu partout.

La suite après cette publicité

Dans un tel contexte, le quotidien l’Equipe rapporte que les clubs français réfléchissent à toutes les options possibles pour éviter un risque de faillite, avant même d’envisager un retour à la compétition. Ainsi, un emprunt collectif, porté par la Fédération française de football (FFF) ou plus vraisemblablement la Ligue de football professionnel (LFP) est actuellement en réflexion. A l’origine de cette solution, Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, aurait déjà le soutien de ses homologues de Marseille et du PSG (Jacques-Henri Eyraud et Nasser Al-Khelaïfi).

La suite après cette publicité

Une telle démarche permettrait d’offrir en garantie le contrat des droits TV actuels et potentiellement le prochain avec Mediapro contre le prêt d’une somme comprise entre 200 et 250 millions d’euros. De son côté, Nasser Al-Khelaïfi aurait même proposé l’intervention de l’état du Qatar. Une alternative jusqu’ici repoussée, notamment par Waldemar Kita, le président du FC Nantes. Quoi qu’il en soit, les dirigeants du football français se creusent la tête pour tenter de ressortir indemne d’une crise qu’aucun d’entre eux n’avait pu anticiper mais qu’ils doit tous affronter aujourd’hui.

La suite après cette publicité

Source : L’Equipe

A lire aussi : 

Ligue 1 : beIN Sports pourrait emboîter le pas à Canal + !

Coronavirus : Un « risque élevé » pour l’Amiens SC ?

Laisser un commentaire