Une semaine après un vote très majoritaire (57%) en Assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP), le Comité exécutif (Comex) de la Fédération française a rejeté le passage de la Ligue 2 à 22 clubs, ce mercredi.

Publicité

Au nom de l’intérêt général

Sans surprise, Noël Le Graët a été suivi par son comité exécutif. Appelé à statuer sur l’hypothèse d’un championnat de Ligue 2 à 22 clubs la saison prochaine, la Fédération française de football (FFF) y a opposé son veto, en vertu de l’article 5 de la convention liant la LFP à la FFF et de la défense des intérêts supérieurs du football français. Une notion assez floue mais derrière laquelle le président de la Fédération se retranche depuis la mi-avril, date des premières décisions prises pour le football amateur.

Publicité

Ainsi, s’il a laissé l’expression démocratique avoir lieu lors de la dernière AG de la Ligue, ne souhaitant pas intervenir pour influencer le vote des différents collèges, Noël Le Graët avait déjà fait savoir par voie de presse qu’il était contre cette proposition, au nom de l’équité nécessitant des montées et surtout des descentes (à minima une) à tous les niveaux du football français. Ainsi, la Ligue 2 ne fera pas exception et n’offrira pas une brèche dans laquelle Amiens aurait pu s’engouffrer. 

Publicité

A lire aussi : 

L’Amiens SC a déposé un recours pour « excès de pouvoir »

Reprise de la Ligue 1 : l’amendement a été rejeté !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire