ballon ligue 2

Après un début de saison marqué par le report du match entre l’Olympique de Marseille et l’AS Saint-Etienne, suite à la prolifération de la Covid-19 au sein des effectifs de Ligue 1, la LFP envisage d’établir des règles moins drastiques pour s’éviter un casse-tête sur le plan calendaire. 

Publicité


Un protocole bientôt assoupli ?

Alors que le protocole sanitaire adopté par la Ligue de football professionnel (LFP) prévoit actuellement qu’un match soit remis lorsque quatre cas positifs à la Covid-19 sont détectés au sein d’un même effectif, son directeur général exécutif envisage des aménagements pour éviter un nombre pléthorique de reports. « Nous sommes en train de préparer, avec les médecins de la FFF, les aménagements du protocole. Nous sommes en relation avec les pouvoirs publics pour se rapprocher de l’esprit de celui de l’UEFA. Il faut considérer que tant qu’un pourcentage de l’effectif de l’équipe 1 est négatif, on joue, affirme Didier Quillot. Aujourd’hui, à partir de quatre cas, le match peut être remis. Nous souhaitons qu’il y ait une doctrine nationale pour avoir une homogénéité dans les traitements que font les ARS et que tout ce qui concerne le report ou non des matchs soit laissé à l’appréciation de chaque discipline. »

Publicité


Si aucun cas n’a été déclaré dans l’effectif de l’Amiens SC depuis le début de la préparation, le Paris FC, prochain adversaire du club picard, a déjà eu trois cas positifs juste avant la reprise du championnat. 

Publicité


Source : L’Equipe

A lire aussi :

Ligue 2 : Le protocole Covid prévoit des reports

Ligue 2 : El Hajjam et Touzghar battus, Seka tenu en échec

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire