Au lendemain de l’annonce du Premier ministre, prolongeant la jauge des 5000 spectateurs pour les grands événements en France jusqu’au 30 octobre, la Ligue de football professionnel (LFP) envisage toujours que des dérogations soient accordées aux clubs qui en feraient la demande afin d’accueillir plus de monde dans les stades de Ligue 1 et de Ligue 2. 

Publicité

La jauge sera respectée contre Nancy

Le stade Crédit Agricole la Licorne restera-t-il cantonné à 5000 personnes jusqu’au début du mois de novembre ? C’est la tendance au regard des mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre une éventuelle seconde vague du Coronavirus sur le territoire national. Pour autant, la Ligue de football professionnel (LFP) souhaite que les clubs puissent obtenir des dérogations pour garnir davantage les tribunes de Ligue 1 et de Ligue 2.

Publicité

« Le protocole sanitaire qui a été validé par le CIC (Comité interministériel de crise) permettra l’accueil du public dans les stades, et aux clubs de demander des dérogations aux préfets pour dépasser la jauge des 5 000 personnes dans le strict respect de ce protocole sanitaire », précise Didier Quillot, le directeur général de la Ligue. De son côté, l’Amiens SC se réserve la possibilité de demander une dérogation au cours de la saison.

Publicité

Pour autant, c’est bien avec le respect de cette jauge de 5000 personnes que la saison sera lancée contre Nancy, le 22 août. De quoi permettre d’avoir environ 4 000 supporters au soutien de la troupe de Luka Elsner, qui tentera de signer sa toute première victoire en match officiel en 2020. 

Publicité

A lire aussi : 

Ligue 2 : Prolongement de la jauge de 5 000 personnes jusqu’au 30 octobre

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire