Alors que l’audience de l’Amiens SC devant le conseil d’Etat est programmée pour ce jeudi à 14 heures, un cinquième club, en l’occurrence Le Mans, a saisi ce mercredi la plus haute juridiction française. Relégué en National suite au refus du comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) de valider le passage de la Ligue 2 à 22 clubs, le club manceau demande également une conciliation du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Une double procédure pour une Ligue 2 à 22

Enthousiaste suite au vote de l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP), validant le passage de la Ligue 2 à 22 clubs, ayant ainsi pour conséquence le maintien (temporaire) de deux derniers de l’antichambre du football français, Le Mans (19e) a vu ses espoirs être douchés par le Comex de la FFF. Mécontent, Thierry Gomez, le président du Mans, a donc décidé de lancer une double procédure pour demander une Ligue 2 à 22 clubs. Tout d’abord, une demande de conciliation auprès du CNOSF, et surtout un recours auprès du conseil d’Etat, à l’instar des initiatives de l’Amiens SC, de l’Olympique Lyonnais, de Toulouse et de l’AC Ajaccio.

En principe, les dirigeants d’Orléans devraient se joindre aux procédures lancées par leurs homologues du Mans. D’ici là, le jugement des recours déposés par Amiens et Toulouse donnera le pouls des espoirs que pourront nourrir ou non les deux malheureux de Ligue 2.

A lire aussi : 

Ligue 1 : Les clubs réclament un plan de relance économique

Amiens SC : Le Conseil d’Etat communique sur l’audition de jeudi

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here