Ligue 2 : Nouvelle inquiétude pour le football français ?

Ballon Ligue 2
Panoramic

A la veille du versement prévu de la troisième traite des droits TV pour la saison 2020/2021, le football français retient son souffle. Dans l’optique où Mediapro décidait à nouveau de ne pas honorer son engagement, les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 pourraient se retrouver en grande difficulté. Explications. 

Mediapro encore défaillant ?

Après avoir gelé le versement de sa deuxième traite des droits au mois d’octobre, Mediapro devrait de nouveau s’abstenir à propos du versement des 162 millions d’euros prévu ce 5 décembre. En grande difficulté financière, le principal diffuseur du football français (80% des matches de Ligue 1 et de Ligue 2 jusqu’en 2024) n’est donc pas en mesure d’honorer les 334 millions d’euros attendus en octobre et décembre.

Mediapro/LFP : « Les personnes qui ont négocié le contrat n’ont pas été très sérieuses »

Si la LFP est parvenu à se substituer à son mauvais payeur en octobre, en souscrivant à un prêt de 120 millions (remboursé en trois fois), elle ne serait pas en mesure d’en faire de même sur ce mois de décembre et ainsi temporiser dans l’attente d’un règlement de ce conflit selon les informations de l’Equipe. En effet, la LFP n’aurait plus que cinq millions tous les deux mois en réserve. Ainsi, elle ne dispose pas des garanties suffisantes pour obtenir un nouveau prêt bancaire.

Et la Ligue 2 dans tout ça ?

Dès lors, les résultats de la conciliation placée sous l’autorité du président du Tribunal de Commerce de Nanterre, depuis le 19 octobre dernier, sont attendus avec impatience par les dirigeants du football français. Espéré en début de semaine prochaine, le verdict de cette procédure doit permettre aux deux parties de trouver une solution à l’amiable au sujet de la dette de Mediapro ou de donner le droit à la Ligue de se libérer du contrat le liant au groupe sino-hispanique.

Droits TV : Mediapro voudrait une grosse ristourne

Si tel était le cas, Canal+ semble déjà être dans les starting-blocks pour récupérer les droits de la Ligue 1, contre une somme annuelle fixe de 500 millions d’euros à laquelle s’ajouterait une part variable en fonction du gain éventuel d’abonnés et de l’audience des matches récupérés. Or, Mediapro a décidé d’assigner en justice la chaîne cryptée pour abus de position dominante et pratiques abusives et déloyales. Quid également des droits de la Ligue 2, peu évoqués depuis le début du conflit ?

Outre le fait de vouloir gagner du temps, le groupe présidé par Jaume Roures souhaite également un rabais sur le montant des droits TV sur sa première année de droits. En attendant, la pérennité à court terme de plusieurs clubs professionnels pose question. Dans un tel contexte, la LFP aspire à trouver une sortie de crise d’ici Noël pour éviter de voir le football français s’écrouler tel un château de cartes début 2021.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Nathan Monzango Amiens SC

Nathan Monzango (Amiens SC) : « J’ai confiance en cette équipe »

Amiens SC Mendoza

L’Amiens SC sort la tête de l’eau