Alors que l’Amiens SC a déposé un deuxième recours en référé-suspensif auprès du Conseil d’Etat, afin de contester sa relégation en Ligue 2 suite à la ratification de la convention FFF/LFP stipulant que le format de la Ligue 1 ne peut excéder 20 clubs, deux clubs de Ligue 2 seront entendus par le juge des référés du Conseil d’Etat, vendredi prochain. 

Publicité


La Ligue 2 donnera le ton

Amiens en Ligue 1, Toulouse ayant décidé de stopper son combat juridique, ainsi que Le Mans et Orléans en Ligue 2, ils sont désormais trois clubs à contester la relégation à l’échelon inférieur auprès du Conseil d’Etat. En effet, Le Mans et Orléans, qui avaient pourtant été intégrés dans une Ligue 2 à 22 suite à un vote de l’Assemblée générale de la Ligue, subissent le même sort que le club picard, le Comex de la Fédération ayant décidé d’annuler le vote démocratique de l’AG de la Ligue.

Publicité


Après avoir demandé sollicité une sollicitation du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), les deux clubs de Ligue 2 ont déposé un recours en référé-suspensif auprès du Conseil d’Etat pour contester cette décision. Celui-ci sera donc jugé le vendredi 3 juillet à 16 heures. Cette audience ayant lieu avant celle de l’Amiens SC, pas encore programmée mais qui devrait vraisemblablement avoir lieu la semaine suivante. Si chaque cas est différent, Amiens en saura donc un peu plus lors que le juge des référés rendra son ordonnance au sujet d’Orléans et du Mans.

Publicité


A lire aussi : 

Ligue 1 à 22 : Toulouse stoppe son combat juridique !

Amiens SC en Ligue 1 : Amiens Métropole poursuit le combat !

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Un simulacre de démocratie qui fait honte au football français »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments