Lionel Herbet Amiens SC
@AmiensFootball

Pires équipes sur les trois derniers mois de compétition, l’Amiens SC et Toulouse s’affrontent dans un choc de la peur, ce samedi à la Licorne. Plus qu’un match à ne pas perdre, cette rencontre pourrait bien être un tournant dans la saison du club picard. 

Un sérieux virage 

Un an après une victoire importantissime contre Caen (1-0), l’Amiens SC est de nouveau dos au mur au moment de recevoir Toulouse, la lanterne rouge qui reste sur onze défaites de rang en championnat. « C’est le match de la peur mais ce n’est pas ça passe ou ça casse, relativise Jean-Louis Croci. Après celui-ci, il restera encore seize matches, même si des jokers ont déjà été brûlés ces dernières semaines. » C’est le moins que l’on puisse dire. Sans succès depuis le 2 novembre, les Picards vivent actuellement sur le matelas de points acquis en début de saison.

« On avait dit avant le match contre Dijon qu’il y avait encore beaucoup de matches derrière, rappelle Antoine Caux du JDA. Finalement, il y avait eu 1-1, au terme d’un match un peu pourri. Aujourd’hui on est toujours dans la même situation. » Pire encore puisque l’écart avec le premier non relégable s’est creusé suite au succès de Metz à Reims, le week-end dernier. « Si on ne bat pas Toulouse, la seule équipe qui fait pire qu’Amiens sur les trois derniers mois de compétition, nous n’avons plus rien à faire en Ligue 1, clame Romain Pechon, rédacteur en chef du 11 Amiénois. C’est un virage à ne pas rater. »

Un point de vue partagé par l’expérimenté Lionel Herbet, qui estime même que « le perdant de ce match ira en Ligue 2 la saison prochaine« . Et pour cause, si Nîmes et Toulouse ne sont toujours pas parvenus à rattraper l’Amiens SC, une victoire des Violets rebattrait complètement les cartes et enfoncerait son adversaire dans une crise insoluble. A l’inverse, la formation entraînée par Denis Zanko serait quasiment condamnée en cas d’échec. Preuve que ce match est tout sauf aussi important que les autres, car tout bonnement capital, vital, pour la survie en Ligue 1.

Source : France Bleu Picardie

A lire aussi : 

> Jean-Paul Lucas : « Je suis inquiet pour l’Amiens SC »

Fabien Reinert : « Rien ne me dit que ça va aller mieux »

2 Commentaires

Laisser un commentaire