Loïc Féry : Monconduit ? « Amiens ne doit pas se réfugier derrière de fausses excuses »

Attaqué par Bernard Joannin au sujet du possible transfert controversé de Thomas Monconduit à Lorient, Loïc Féry a répliqué dans un entretien accordé à nos confrères de Ouest France. Pour le président breton, les dirigeants de l’Amiens SC manquent de clairvoyance dans la gestion de ce dossier. 

Un prix surévalué selon Lorient

« Quand j’entends dire que mon directeur général et mon directeur sportif manquent de respect à Amiens en ayant transmis une offre d’un million d’euros concernant Thomas Monconduit. On est évidemment intéressé par Thomas Monconduit, car on a fait une offre qui a été réévaluée à plusieurs reprises. Si Amiens pense que son joueur doit être transféré à 3,5 millions, je respecte totalement. Mais dire que le FCL, pour un joueur de l’expertise et de l’âge de Thomas Monconduit, manque de respect à Amiens en lui proposant un million d’euros, je l’invite simplement à regarder les quatre derniers transferts réalisés pour des joueurs similaires, du même poste et du même âge. On s’aperçoit alors que notre offre est supérieure. »

Une attitude qui pose question chez Loïc Féry

« J’ai énormément d’empathie pour Bernard Joannin, je l’apprécie beaucoup, on partage énormément de valeurs. On était au conseil d’administration de la Ligue, on a défendu certaines causes ensemble. J’étais dans sa situation il y a trois ans, je peux comprendre que ça soit particulièrement difficile. Il n’y a aucun manque de respect et je demande que ça s’arrête. S’ils ne veulent pas vendre Thomas Monconduit, il n’y a pas de problème, c’est leur droit, mais dans ce cas qu’ils le disent à leur joueur et qu’ils ne se réfugient pas derrière de fausses excuses. Et tout se passera bien avec tout le monde. »

Source : Ouest-France

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Monconduit ? Lorient a décidé de faire n’importe quoi »

Amiens SC : Thomas Monconduit proche d’un départ

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ced
Ced
6 mois il y a

Je serais Mr Joannin, je proposerais comme deal : 500 000 euros pour Thomas + Lucas Elsner + Otero dans la transaction contre Christophe Pellissier….! 😂😂😂

Parks
Parks
6 mois il y a

Thomas mérite un nouveau challenge. Il ne lui reste que 11 mois de contrat, demander 3,5M€ est une idiotie, surtout qu’il a clairement indiqué qu’il ne prolongerait pas. Amiens n’est certainement pas en position de force, il faut savoir être raisonnable.

Last edited 6 mois il y a by Parks
Abonné
Abonné
6 mois il y a
Reply to  Parks

Si Lefort vaut 1 M€, que Grbic sans expérience L1 va à Lorient pour 10 M€, on peut penser que Montconduit ça plus que 1 M€. Pour Lorient c’est une proposition qu’ils ont déjà rehaussé. Ça veut dire qu’ils ont commencé par proposer moins ce qui effectivement est n’importe quoi

Parks
Parks
6 mois il y a
Reply to  Abonné

La comparaison avec Lefort n’est pas pertinente. 1) Amiens était encore en L1 donc valeur du joueur à son maximum. 2) Lefort avait encore un an et demi (+1 en option) de contrat. Pour le joueur de Clermont tu as juste oublié un détail, c’est un attaquant, en pleine bourre de surcroit, il était normal de voir une offre frôlant le double de sa valeur, la forme du joueur est un des éléments clés. Le moins que l’on puisse dire c’est que Thomas, à l’instar de son équipe n’est malheureusement pas au sommet de son art à ce jour. C’est simple de comparer tout et n’importe quoi. Amiens vient de recruter Akolo pour 3M€, donc quelle est la valeur marchande de Monconduit si on suit ta logique ???

Last edited 6 mois il y a by Parks
Parks
Parks
6 mois il y a
Reply to  Abonné

Par contre, là où je te rejoins, c’est que l’offre de base à 1M€ formulée par le FCL n’était pas suffisante. 2M€ (plus un petit bonus en cas de maintien) refléterait davantage la réalité mais pas plus. Le 1er janvier il sera libre de s’engager où il voudra.

Amiens SC : Jordan Lefort reste en Suisse ! [OFFICIEL]

U17/U19 Nationaux : L’Amiens SC connaît ses adversaires