Une semaine après une défaite frustrante contre Marck (1-2), l’ESC Longueau a relancé la machine avec la manière à Outreau (0-3). Désormais sur le podium de Régional 1, la formation entraînée par Sébastien Léraillé ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Entretien. 

Sébastien Léraillé, vous ne pouviez pas espérer meilleure réaction après la défaite contre Marck…

Je suis satisfait de ce match, disputé avec une attitude nettement meilleure que la semaine passée. Je note aussi que le continu était intéressant, mais il n’y a pas de hasard, quand on s’entraîne bien, on joue bien. On a produit du jeu en seconde période, malgré une première mi-temps avec du déchet technique et on a fini par être récompensés. J’avais beaucoup d’absents pour diverses raisons mais les joueurs sur le terrain ont bien répondu dans un système en 4-4-2 à plat qui nous va bien cette saison. On concrétise un temps fort en première période, suite à une longue phase de possession, c’est ce qui fait notre force. En seconde période, ils sont venus nous chercher mais on a su casser les lignes et trouver de la profondeur.

Après une entame délicate, Longueau semble avoir pris le pouls de ce championnat…

On est en train de prendre la dimension de ce championnat, et cette victoire fait du bien face à un concurrent direct pour le maintien. On éloigne presque cet adverse mais il faut rester en haut, bien au chaud avant un gros match contre St Omer. La semaine dernière, on perd sur une erreur individuelle, ce qui nous est arrivé à trois reprises cette saison et qui nous coûte très cher. Aujourd’hui (dimanche), on gagne sans réellement être mis en danger, cela montre une certaine progression. Maintenant, il faut être constant dans ce championnat pour pouvoir avancer. On a pris le pouls de ce championnat en répondant avec nos qualités, à savoir l’utilisation du ballon et une capacité à jouer vite au sol. Maintenant, il faut aussi prendre exemple sur ce match pour être solide défensivement et concéder très peu d’occasions.

Vous aviez fixé un objectif de cinq victoires avant la trêve, il est d’ores et déjà atteint…

Tout à fait mais il faut prendre le maximum de points maintenant avant la trêve, en étant très costaud. Il reste encore trois matches sur cette phase aller, ce serait bien si on pouvait encore signer deux victoires pour avoir un bon matelas de points d’avance, tout en continuant à produire du jeu. Aujourd’hui, l’équipe tourne bien mais j’attends aussi beaucoup des joueurs absents, qu’ils tirent les autres vers le haut au sein d’un groupe où la concurrence est saine.

Même si la saison est encore longue, avez-vous le sentiment que le danger est derrière vous ?

Non. Il faut rester très vigilant, ça peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre. Il y a quelques clubs qui sont capables d’aller chercher des joueurs à la trêve avec contrats, chose que nous pouvons pas faire. Il faut donc rester humble, continuer à travailler. Regarder ce qu’il se passe dans mon club et garder la tête sur les épaules.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Régional 1 : L’ESC Longueau repart de l’avant

Régional 1 : L’US Camon peut souffler

Laisser un commentaire