Afin de réfléchir à un programme de reprise des compétitions, après la fin du confinement actuellement en vigueur pour lutter contre la pandémie du Covid-19, l’UEFA a organisé une grande réunion en visioconférence avec 55 secrétaires généraux des associations membres afin d’anticiper la suite de la saison, mercredi. Il en est ressorti plusieurs pistes, dont une date de fin prévisionnelle des championnats nationaux.

Une saison à finir impérativement

Outre l’annonce du report de toutes les rencontres internationales amicales et officielles, prévues au mois de juin, dans l’optique d’éviter toute coupure internationale, la réunion de l’instance du football européen a également débouché sur l’annonce d’une date limite pour terminer les compétitions nationales en cours, à savoir le 3 août. Et si tel n’était pas possible, en fonction du scénario de reprise réel, le journal anglais The Independant précise que « les compétitions en cours iront au bout quel que soit le décalage en termes de calendrier. Il n’y a pas d’hypothèse d’annulation« .

Ainsi, l’Amiens SC devrait pouvoir défendre ses chances jusqu’au bout dans sa quête d’un nouveau maintien en Ligue 1. Une bonne nouvelle pour la formation entraînée par Luka Elsner, qui aurait pu être la victime d’une fin de saison prématurée avec enregistrement du classement en cours. A l’inverse, la possibilité d’une saison blanche permettant de repartir de zéro était aussi un scénario favorable au club présidé par Bernard Joannin. Il n’en sera donc rien si l’on en croit la dernière réunion de travail et de réflexion de l’UEFA.

Pour respecter le nouveau calendrier, la Ligue 1 devrait vraisemblablement reprendre courant juin, quitte à disputer les matches restant à huis clos, afin de limiter les déplacements de foule. Enfin, l’UEFA a annoncé la suspension de son fair-play financier, une mesure qui ne concerne pas directement l’Amiens SC mais qui pourrait néanmoins avoir un impact sur son marché des transferts estivaux. 

A lire aussi : 

Ligue 1 : Vers une fin de saison à huis clos ?

Ligue 1 : Une délégation pour sauver les droits TV

Laisser un commentaire