Luigi Mulazzi : « Amiens est devenu un vrai club de Ligue 1 »

Mulazzi

On ne le présente plus. L’adepte des tours de terrain enflammés et vice-président Luigi Mulazzi était immensément fier du chemin parcouru par son club vendredi soir. En témoigne son vibrant discours à la foule amassée sur la pelouse du Stade Crédit Agricole La Licorne après la rencontre contre Guingamp (2-1, 38ème journée).

Une saison réussie pour l’ensemble des composantes du club

Luigi Mulazzi avait en effet toutes les raisons d’être heureux ce vendredi soir. L’équipe première de l’Amiens SC se maintient en Ligue 1, certes. Mais il tempère de suite : la proue du navire samarien ne doit pas faire trop d’ombre au travail accompli par le club dans son intégralité« C’est une fierté ! Le maintien est un authentique exploit. Je suis fier du parcours accompli. Je suis content de l’ensemble de nos équipes. C’est un boulot de tous les instants, de toutes les composantes du club. Pour moi, ce maintien prouve qu’avec une équipe amoindrie on peut se maintenir. Ce n’est pas la qualité qui a fait la différence mais l’environnement. Le coach a eu des joueurs qu’il ne connaissait pas, il a fallu qu’il fasse avec. Il a mis du temps à se familiariser et on a réussi à trouver une symbiose au début de l’année 2019.« 

Bernard Joannin : « Je suis fier de vous »

Et dès maintenant, la saison prochaine ?

Le vice-président ne compte pas s’arrêter là. Fort selon lui des leçons tirées des derniers mercati, l’Amiens SC va mûrir et gagner en assurance lors de ces périodes charnières d’une saison :« On va tirer les enseignements dans le recrutement pour la saison prochaine. Il ne faut pas commettre les mêmes erreurs par rapport à 2018. Après, par rapport à l’année dernière, il n’y en pas 36 000 qui ont débuté sur ce dernier match. On n’a pas été performant et on doit se poser les bonnes questions. Après, tout a été cohérent dans les pensées et les attitudes, je pense que si l’on oublie tout ça, on pourrait avoir des soucis. Amiens est devenu un vrai club de Ligue 1. On avait tout mis en oeuvre pour y arriver. »

C’est tout le mal que l’on souhaite à l’Amiens SC, dont les supporters pansent toujours les plaies créées par l’arrivée avortée de Kayode l’année dernière qui brille depuis en Ukraine et en Coupe d’Europe avec Donetsk, et le faux retour cette année d’un certain… Gaël Kakuta.

Quentin PELLATON (propos recueillis par Romain PECHON)

Laisser un commentaire